Ciné-média - Critiques
CRITIQUES FILMS
La cité de Venise est la cible d'attaques régulières de la part d'une bande de pirates, sous l'impuissance des doges. Le fils de l'un d'eux, Manrico, lors du bal en l'honneur de ses fiançailles avec Isabella, subit une nouvelle attaque. Le soir même, il réunit quelques amis et décide de passer à l'action afin de mettre un terme à ces prédations. 1962 fut une année fructueuse pour le cinéaste italien Luigi Capuano qui réalisa cette même année trois longs métrages de cape et d'épée avec tout d'abord "Zorro l'intrépide", "Le Tigre des mers" et le film qui nous intéresse ici "Le lion de Saint Marc" qui s'attaque, tout comme le second, au genre de la piraterie. Surfant sur la vague à succès des films de pirates depuis les années 50, le cinéma italien s'appropr...
Critique film
Publié le Mercredi 28 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Le Tigre, un vieux pirate, organise un combat pour désigner celui qui prendra sa suite. Le lieutenant William sort vainqueur, mais est ensuite défié par Consuelo, qui termine victorieuse. La nuit suivante, le Tigre est retrouvé mort, le poignard de William planté dans le dos... Petite production italienne réalisée en 1962 par le cinéaste Luigi Capuano ("La Vengeance d'Ursus"...), "Le Tigre des Mers" s'empare du genre de la piraterie alors en plein essor depuis les années 50 dans le monde entier. Les films avec des pirates rencontrèrent un vif succès dans les salles pendant cette période pour le grand bonheur des producteurs ce qui donnera forcément des idées au cinéma italien pour surfer sur la vague de ce succès grandissant. C'est ainsi qu'est né le p...
Critique film
Publié le Mercredi 28 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
À l'heure de pointe, tous les banlieusards de New York rentrent chez eux et empruntent le tunnel qui relie Manhattan au New Jersey. Quand, parmi les embouteillages, une voiture zigzague à vive allure pour échapper à la police. C'est l'accident, et le véhicule percute de plein fouet un convoi chargé de produits toxiques. Une violente explosion secoue le tunnel. Les quelques survivants de cet enfer vont tenter de retrouver l'air libre. Réalisé en 1996 par Rob Cohen, un cinéaste brillant à qui l'on doit quelques films notables comme "Cœur de dragon", "The Skulls, société secrète", "Fast & Furious", "xXx" ou encore "La Momie : la Tombe de l'Empereur Dragon", "Daylight" est un film d'action dans la plus pure tradition des blockbusters hollywoodiens des années ...
Critique film
Publié le Jeudi 22 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Ancienne gloire du football, aujourd'hui cuisinier dans le restaurant mexicain de son frère, José s'est retiré du monde mais quelque chose l'intrigue chez Nina, une jeune serveuse à qui il tend la main. Au cours d'une longue journée ordinaire à New York, ils vont non seulement affronter leur passé, mais découvrir comment le pouvoir de guérison d'une famille peut les aider à embrasser l'avenir. Réalisé et co-écrit (en collaboration avec Patrick Million) en 2006 par Alejandro Monteverde ("Little Boy"...), "Bella" est un long métrage américain et mexicain touchant et intimiste qui traite de sujets difficiles comme l'avortement et la grossesse non désirée tout en évitant les facilités scénaristiques pour se concentrer finalement sur ses personnages. Basée ...
Critique film
Publié le Mardi 20 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
À Winslow Corners, paisible petite ville de l'Ohio, Alan Abernathy, 15 ans, est amené à remplacer son père, en voyage d'affaires, au magasin de jouets. Pour attirer l'attention de la jolie Christy Fimple, dont il est amoureux, Alan prend sur lui de renouveler le stock et achète deux collections de figurines : un commando d'élite et des monstres patauds, les Gorgonites. Mais il ignore que ces jouets ont été programmés pour s'entretuer... Joe Dante, papa des "Gremlins", réalise en 1998 une comédie fantastique prénommée "Small Soldiers" qui raconte les mésaventures d'un jeune garçon entouré de sa famille et de ses voisins qui vont devoir se serrer les coudes pour affronter une armée de jouets sous la forme d'un commando d'élite bien décidés à exterminer leur...
Critique film
Publié le Vendredi 16 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Un été long et chaud dans le sud de Londres. Jamie est rejeté par ses camarades de classe, Ste se fait battre par son père, et Leah s’évade dans l’univers musical des Mamas and Papas. Sandra, la mère de Jamie, généreuse et enjouée, se démène, aussi bien sur le plan professionnel qu’affectif, tout en essayant d’être au plus près de son fils. Pour échapper à la violence des siens, Ste trouve de plus en plus souvent refuge chez Sandra où il partage la chambre de Jamie. De cette promiscuité naît une amitié, puis une ambiguïté. Une aventure nouvelle débute alors pour Jamie et Ste... Sorti en salles en 1996, "Beautiful Thing" est une comédie romantique britannique savoureuse et originale qui traite de l'homosexualité d'une façon réaliste et attendrissante. Réal...
Critique film
Publié le Jeudi 15 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Après avoir réalisé des photos avec un vieux polaroïd qu'elle a trouvé, Bird Fitcher se rend rapidement compte que quelque chose cloche... En effet, les personnes sur les clichés semblent toutes rencontrer un destin funeste. Ce film d'horreur signé Lars Klevberg débute par une scène d'ouverture assez prometteuse qui nous garantissait un suspense constant et des jump scares surprenants. Même si le film tient sa promesse de divertissement, le scénario manque de rebondissement et d'originalité. La redondance du propos donne à l'ensemble une sensation de déjà vu qui a tendance à lasser le spectateur. Malgré cela, les séquences d'horreur sont terriblement efficaces et la créature fait froid dans le dos. Grâce au travail effectué sur la musique et la réalisat...
Critique film
Publié le Jeudi 15 juillet 2021
Rédigé par : Julien
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
La nature en a fait un animal. La science, un monstre... Laissé pour mort, un rottweiler particulièrement féroce se redresse sur ses pattes, transformé dans les laboratoires de l'armée en véritable cyborg. L'ossature blindée par des injections massives de calcium, la mâchoire naturelle remplacée par une prothèse d'acier et déjà doué de l'instinct du chasseur, il se jette sur les traces de Dante, un évadé qui ignore encore qu'il a le diable à ses trousses... Ne présentons pas Brian Yuzna, maître (entre autres) du cinéma d’horreur à qui l’on doit "Le Retour des Morts Vivants 3" mais aussi, et surtout les suites du fameux "Re-animator" de Stuart Gordon. Mais là c’est tout autre chose. Le film commence par l’évasion de notre personnage principal "Dante" et...
Critique film
Publié le Mardi 13 juillet 2021
Rédigé par : Clément
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Armés d'une caméra vidéo, un groupe d'étudiants norvégiens se lance à la recherche de mystérieuses créatures qui sèment la pagaille dans la région. Durant leur traque, ils vont découvrir un mystérieux braconnier surnommé le "chasseur de Trolls"... Écrit et réalisé par le cinéaste norvégien André Øvredal, il sera par la suite le metteur en scène de "The Jane Doe Identity" en 2016 ou encore "Scary Stories" en 2019, "Troll Hunter" est un énième long métrage sur le sujet maintes fois vu au cinéma du "Found Footage". Autrement dit, un film qui se veut être un faux documentaire qui démarre habituellement sur la découverte de bandes vidéos et qui les diffuse juste après avec plus ou moins de montage... À l'instar de "Le Projet Blair Witch", la saga "Paranormal A...
Critique film
Publié le Vendredi 09 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Une étrange relation, à la fois torride et sauvage, va unir l'inspecteur chargé de l'enquête et la principale suspecte d'une série de meurtres d'une rare violence, perpétrés au pic à glace... Thriller sulfureux réalisé par le cinéaste de talent Paul Verhoeven, on lui doit en outre la mise en scène de "Robocop" en 1987 et "Total Recall" en 1990, "Basic Instinct" est un film culte des années 90 car il a réuni à l'écran un duo d'acteurs excellents formé par l'inégalable Michael Douglas et Sharon Stone qui a incarné un de ses personnages les plus emblématiques de sa longue et fructueuse filmographie. Il y a évidemment bien d'autres raisons mais ce qui est certain c'est que ce long métrage fait partie des grands classiques dans son genre et son époque. Le s...
Critique film
Publié le Jeudi 08 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
2071. Les guerres galactiques ont détruit la Lune et ont bouleversé le climat de la Terre. Les forêts tropicales recouvrent désormais une partie du globe, tandis que New York est sous la glace. Dans une ville post-apocalyptique, un énorme vaisseau extraterrestre domine, c'est le stade où se déroulent de spectaculaires compétitions intergalactiques. Un jeu appelé : Cosmoball. Cette discipline combine sport et combats, quatre terriens contre quatre extraterrestres... les nouveaux gladiateurs. Le jeune Anton est doté d'un super pouvoir qu'il doit apprendre à maîtriser. Il intègre l'équipe des meilleurs terriens sans connaître l'enjeu du match à venir : la survie de la planète... Production russe à gros budget, "Cosmoball" a été co-écrit et réalisé par Dzhan...
Critique film
Publié le Mercredi 07 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Tante Danny vit avec son neveu Luke et ses nombreux chats. Elle décide que lorsqu'elle décèdera, ses animaux hériterons de sa fortune. Mais quand Wylie, le frère de Luke, revient vivre à la maison avec sa nouvelle compagne, la vieille femme change d'avis et fait de Wylie son unique héritier... Très peu connu dans l'hexagone car il était inédit en vidéo en France jusqu'à ce que l'éditeur Rimini Editions nous propose une belle édition BLU-RAY/DVD/LIVRET depuis le 3 juin 2021, "Les Griffes de la Peur" est un film américain réalisé par David Lowell Rich ("Airport 80 Concorde"...) et met en vedette l'acteur canadien Michael Sarrazin dans un rôle plein de mystère et de complexité... En effet, le long métrage "Les Griffes de la Peur" n'est pas à proprement pa...
Critique film
Publié le Mardi 06 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Silvia, une jeune scientifique, se consacre exclusivement à son travail, délaissant son fiancé Roberto. Lors d’une soirée, elle rencontre un confrère africain qui va lui faire découvrir l’occultisme. Bientôt, des visions sur sa petite enfance vont ressurgir, des images érotiques avec sa mère, et tout ce qu’elle avait tenté de refoulé au plus profond de son être. L'actrice américaine Mimsy Farmer, connue en outre pour avoir joué dans "La Route de Salina" en 1970 et "Frissons d'horreur" en 1975, se retrouve sous la direction du cinéaste italien (et peintre) Francesco Barilli pour "Le Parfum de la Dame en Noir", un premier film pour le réalisateur qui nous propose une oeuvre étonnante et esthétiquement soignée à mi chemin entre le thriller et l'épouvante le ...
Critique film
Publié le Lundi 05 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Lia et Tina, deux jolies jeunes femmes, se rencontrent lors d’un rassemblement hippie. Elles deviennent amies et décident de faire du stop pour partir à l’aventure. Parvenues au sein d’une communauté, elles ont du mal à s’intégrer, étant un peu trop volages. Leur attitude délurée ne sera pas du goût de tout le monde... Ah, la douce insouciance de l'adolescence... C'est ce que vont apprendre à leurs dépens deux jeunes et belles femmes en 1978... "Avoir Vingt Ans" est une comédie dramatique et érotique réalisé par Fernando Di Leo, un cinéaste italien plutôt habitué à tourner des films policiers, qui nous concocte, en apparence, une simple comédie érotique comme il en existait une flopée pendant les années 70, pour finalement se rendre compte qu'il délivre i...
Critique film
Publié le Lundi 05 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire
Venus à Rome pour un congrès scientifique, le chirurgien Becker est enlevé sous les yeux de sa fille. Celle-ci, aidée par le journaliste Mike, part à sa recherche. Ils vont arriver en Afrique, au sein d’une forteresse commandée par le terrible Devilman, qui va tenter une substitution de cerveau sur Becker. Le cinéaste italien Paolo Bianchini, connu aussi sous le pseudonyme de Paul Maxwell, co-écrit et réalise en 1967 le long métrage d'aventures et d'espionnage "Devilman le Diabolique", du pur cinéma bis qui surfe sur les succès des James Bond mais aussi de "Fantômas" en 1964 qui avait cartonné en Italie. Nous suivons ainsi les périples d'une jeune femme, aidée par un journaliste, à la recherche de son père, un éminent chirurgien, kidnappé devant ses yeux....
Critique film
Publié le Lundi 05 juillet 2021
Rédigé par : Grégory
Aucun commentaire - Ecrire un commentaire