Test jeu vidéo
Publié le 30/10/2018 à 12h13 par Pikminouchon
Valkyria Chronicles 4
7 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

AVENTURE

Après le lamentable spin-off "Revolution" , sorti il y a deux ans, la série "Valkyria Chronicles" revient d'entre les morts dans un épisode canonique, alors qu'on ne l'attendait plus !
Le tactical de SEGA arrive donc avec de nouveaux protagonistes aux commandes, une nouvelle classe de trouffion (les Grenadiers), des tanks toujours aussi peu maniables et, surtout, une assommante logorrhée...

Vous incarnez cette fois-ci le jeune Claude Wallace, commandant de l'Escadron E, prompt à se jeter dans la gueule du loup pour s'opposer aux intérêts du dévorant Empire de l'Est. Cela ne vous rappelle rien ? La seconde guerre mondiale est ici réinterprétée à la sauce nippone, à grands renforts de situations dramatiques et de romance Shôjo : vous voilà prévenu !

Vous serez donc à la tête d'une petite escouade d'une dizaine d'hommes et femmes au maximum et devrez, à chaque fois, remplir les conditions imposées par une bonne vingtaine de missions. A vous de voir si vous préférez vous la jouer bourrin, avec des Soldats de choc (puissants mais peu mobiles), ou plus discret à coup d’Éclaireurs... En plus de ces deux classes, on rajoutera les indispensables Snipers, les Ingénieurs (qui soignent et réparent vos tanks par exemple), les Lanceurs et leur arme lourde. Fin du fin, les Grenadiers et leur puissance de feu (notamment un tir en cloche fort utile) s'ajouteront régulièrement dans vos escouades, indispensables trouffions souvent plus utiles que le gros tank bien pataud...

Les batailles sont bien entendu le c½ur de ce Tactical et se font au tour par tour, en fonction de points de combats. Chaque unité se déplace en temps réel sur la map et vous devrez gérer l'épuisement d'une jauge d'action : débrouillez-vous toujours pour bien vous abriter en bout de course, soigner vos équipiers et, surtout, dérouiller l'ennemi au passage !

Certaines classes deviendront rapidement vos favorites mais le jeu permet une grande modularité : on peut finalement jouer comme on le souhaite, dans les limites imposées. Certes, il est toujours judicieux de capturer au plus vite les bases ennemis (pour ajouter des renforts, évacuer les blessés ou ruiner le moral des troupes adverses...) mais, dans l'ensemble, une grande liberté d'approche est possible.
Et il faudra être capable de s'adapter rapidement : très souvent, de nombreux renforts ennemis débouleront sans crier gare et mettront à mal votre stratégie. Que faire contre ce sniper ou ce tank colossal qui n'étaient pas prévus au programme ?

C'est ici que réside l'écueil de ce "Valkyria Chronicles 4" : il sera souvent avisé de faire un tour d'essai, pour du beurre, avant de rebooter sa partie et d'adapter plus facilement son jeu aux événements scriptés dont vous aurez eu connaissance. A moins d'opter pour le mode facile (on peut changer la difficulté quand on le souhaite) ? Ce serait dommage dans la mesure où le sel d'un Tactical réside justement dans la tension propre aux escarmouches, souvent tendues.

Une fois chaque mission terminée, vos courageux trouffions bénéficieront de points d'expérience chèrement gagnés, à répartir. D'antiques menus vous permettront de modeler tout ce petit monde à loisir (boostez donc les Snipers en premier !), même si la tonne de dialogues entre chaque membre de votre unité d'élite cassera bien souvent votre élan.
Car il s'agit ici du second très gros défaut du jeu : avant de s'éclater sur le champ de bataille, il faudra en passer par toute une diarrhée verbale, entre tous ces nombreux personnages. Certes , cela permet d'approfondir grandement votre attachement à cette petite escouade, mais l'exposition est tellement longue et tellement blindée de clichés ! Le héros au grand c½ur, le farouche rival, le bon pote un peu relou, la jeune fille effacée mais pleine de ressource... Bonjour le déjà-vu ! Pire, ce genre de saynète lourdingue peut même "popper" en pleine bataille, coupant tout le rythme du combat : rageant, même si, en fin de course et d'histoire, le dénouement n'en sera que plus impactant.

Un mot sur la technique : en 2008, lors du tout premier opus, "Valkyria Chronicles" était très beau, avec son aspect crayonné et pastel. Dix ans plus tard, le moteur "Canvas" a pris un gentil coup de vieux, même s'il fait toujours honneur à l'efficace chara-design et surtout à l'excellent mechanical-design (tanks et artilleries diverses sont magnifiques!). Dommage quand même que ce 4ème opus ressemble tellement, dans la forme et finalement dans le fond, au remake HD du tout premier !

Au final, "Valkyria Chronicles 4" est un Tactical agréable, si on fait fi de la tonne de textes à encaisser avant et pendant chaque bataille. Parfaitement traduit dans notre belle langue, blindé de possibilités régulièrement mises en lumière par des tutoriaux sans fin, il s'agit d'un titre extrêmement classique, farci de clichés lourdingues, mais tactiquement au top.
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ DES COMBATS EXCITANTS !

+ LES 6 CLASSES, TRÈS COMPLÉMENTAIRES

+ BELLE LIBERTÉ D'APPROCHE

+ TRADUCTION FRANÇAISE APPRÉCIABLE
- TECHNIQUEMENT POUSSIÉREUX

- LES MENUS BIEN ARCHAIQUES

- DU BLABLA À GOGO

- PARFOIS TRÈS NIAIS QUAND MÊME

- RYTHME EN DENT DE SCIE
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire