Test jeu vidéo
Publié le 15/10/2018 à 14h56 par Pikminouchon
Monster Hunter Generations Ultimate
7 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

ACTION

Depuis l'épisode "World" qui a emporté tous les suffrages cet hiver sur PS4, la série de chasse de Capcom connait visiblement 2 variantes : la version classique et son gameplay rigide (chez Nintendo), et la version plus moderne et son gameplay véloce (chez Sony).
Disponible pour la première fois sur Switch, c'est épisode "Générations" est un simple portage de la version XX auparavant exclusivement disponible sur les 3DS japonaises.

Autant dire que revenir sur une jouabilité à l'ancienne après la souplesse inaugurée avec "World", ça fait un peu mal, et pas qu'au pouce ! Les vieux de la vieille retrouveront sans aucun doute leur marque (d'autant qu'on peut transférer sa vieille sauvegarde 3DS sur cette mouture Switch) : le village qui fait office de hub central (il y en a même plusieurs), la myriade de quêtes annexes, le farm qui nécessite de s'arrêter quand on veut récolter des matériaux (Arg !!), les niveaux morcelés en zone avec temps de chargement punitifs...
Il est certain que de passer de "World" à "Générations" risque de dégoûter les nouveaux venus, ceux qui n'avaient pas eu vent de ce gameplay préhistorique. Ici, pas de scénario non plus, on ne vous prend pas par la main. Soyez donc averti : cet épisode fait dans l'impitoyable et le rugueux.

Pourtant, il faut aussi reconnaître qu'il serait dommage de s'arrêter à cet état des choses : "Générations" est d'une richesse incroyable comparé à "World", notamment par le biais de son bestiaire, carrément colossal, le plus gros de toute la série "Monster Hunter" ! Les monstres sont hyper nombreux, variés, excellents ! Et ils répondent TOUS à l'appel.

Le principe du jeu n'a pas changé d'un iota : "Monster Hunter" reste le jeu de chasse le plus addictif qui soit, vous demandant de chasser et de looter toujours plus de matériaux pour crafter des armes et de l'équipement de plus en plus performant. Jouable en solo, c'est surtout en multi que le jeu prend tout son sens, mais sur Switch, aie ! Le mode en ligne, dispensé de tchat vocal, n'est pas des plus aisés à dompter, dans la mesure où la chasse est surtout affaire de coordination entre les chasseurs (j'attire le monstre, tu poses un piège pendant que les deux autres tabassent...). Heureusement, il reste le jeu en local....à condition de disposer d'autant de cartouches que de consoles !

Au niveau de la réalisation technique, pour un portage de jeu 3DS de fin de cycle, il faut reconnaître que c'est propre et super coloré. Certes, les décors sont taillés à la serpe, les textures n'ont aucun relief, mais le principal ce sont les monstres, et ils assurent ! Animation complexe et comportements « réalistes », on se prend au jeu... même si "Monster Hunter World" et sa souplesse exaltante se rappellent souvent à notre bon souvenir !

En fait, l'exigence, pour ne pas dire l'intransigeance, de cet épisode fait qu'il ne s'adresse clairement qu'aux fans hardcore de la série de Capcom. Seuls les joueurs capables d'engloutir des dizaines d'heures pour comprendre comment traquer et tuer des monstres toujours plus gros et dangereux pourront accepter ce gameplay caduc et impitoyable. Chasseurs du dimanche, s'abstenir : vous voilà prévenus !
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ PLUS COMPLET, TU MEURS !

+ LE GAMEPLAY ÉLITISTE DE MONSTER HUNTER

+ LE JEU EN MULTI !

+ PUNITIF ET TRÈS CHRONOPHAGE

+ UN JEU POUR LES FANS HARDCORE LES PLUS TÉMÉRAIRES
- OUBLIEZ LE MODE EN LIGNE SUR SWITCH, TROP ARCHAIQUE !

- INTERFACE ET GAMEPLAY PRÉHISTORIQUES

- SIMPLE PORTAGE 3DS

- ON VEUT "WORLD" SUR SWITCH !!
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire