Test jeu vidéo
Publié le 15/12/2017 à 15h10 par Pikminouchon
Etrian Odyssey V : Beyond the Myth
7 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

RPG

La célèbre série de Donjon-Crawler d'Atlus est de retour pour un 5ème véritable épisode qui ne s’embarrasse pas du moindre scénario (ni de la moindre traduction française !) : vous êtes catapulté dans l'univers d'Arcania où les légendes racontent que celui qui parviendra à se hisser au sommet de l'Arbre Monde verra son souhait exaucé...
A la tête de votre propre Guilde d'aventuriers (jusqu'à 30 personnages peuvent être gérés par le joueur, regroupés en escouades...), vous allez partir à la découverte d'Yggdrasil afin de cartographier dans le détail ses moindres strates, jusqu'au sommet.

C'est donc à un véritable travail de fourmi que nous convie Atlus dans le plus pur style des meilleurs Donjon-Crawler. Un travail éprouvant et de longue haleine, il va sans dire !

Mais auparavant, le titre vous invite à sélectionner vos explorateurs parmi dix classes, réparties en quatre races différentes. Classiquement, il faudra veiller à équilibrer les forces (et faiblesses) de chaque membre même si, moyennant la perte de 5 niveaux, un combattant peut toujours changer de classe un peu plus tard dans l'aventure.
Cela dit, vu la difficulté du jeu, autant essayer de construire intelligemment ses escouades dès le départ, les points d'expérience se méritent et l'argent ou les matériaux ne coulent pas à flots ! Les aller-retour seront fréquents entre Yggdrasil et la ville faisant office de hub central car les labyrinthes auxquels le joueur va être confrontés sont riches en énigmes et en rencontres de tout poil.
Les combats se font au tour par tour et vous aurez intérêt à faire preuve de discernement et de timing pour triompher des ennemis les plus retors ! En effet, au sein de chaque strate, de puissants boss, les FOE, vous traquent régulièrement : tentez de leur échapper dans un premier temps puis de revenir vers eux une fois vos escouades renforcées et votre armement amélioré. Le loot des FOE, bien plus délicat à obtenir, est également bien plus intéressant que celui des mobs lambda : parfait donc pour revendre ou crafter un meilleur équipement ! Il va falloir farmer régulièrement et, sur ce point, "Etrian Odyssey V" est bien chronophage !

Pour localiser les ennemis ou les trésors, usez donc de votre stylet et de l'écran tactile de votre 3DS : les possibilités d'annotations sont vastes et très détaillées (coffre, serrures...) de façon à ce qu'aucun détail, aucune énigme ou aucune rencontre ne puisse vous échapper lors de l'exploration minutieuse des labyrinthes. Très vite d'ailleurs, vous aurez besoin de spécialiser vos mercenaires par le biais de son arbre de compétences, certaines ressources à farmer nécessitant des aptitudes spécifiques (pêche, minage, etc...) : les meilleurs objets de soin, armes ou armures sont à ce prix !
Compléter la carte reste toujours amusant et, de toute façon, nécessaire : une option vous permet en effet de revenir automatiquement sur vos pas, pratique en cas de retraite impromptue !

Déjà difficiles au départ, les dédales deviennent de plus en plus retors quand vous progressez dans votre exploration. A partir de la quatrième strate, il faudra impérativement maîtriser les "talents de maîtres" pour vos combattants principaux, après avoir obtenu au préalable un "titre légendaire". Dans le même ordre d'idée, le joueur aura intérêt à maîtriser rapidement les arcanes du combat, et en particulier les "Union Skills", seules à même de ralentir drastiquement la cadence infernale des combats et de raréfier leur issue fatale !

Avec ce 5ème opus, Atlus ne s'adresse clairement pas aux néophytes : l'aventure est difficile, austère et la micro-gestion (captivante!) de vos compétences ou de vos ressources vous prendra du temps.
Servie par le très beau travail de chara-design de Yuji Himukai et la bande son du vétéran Yuzo Koshiro (les musiques de Street of Rage de SEGA !), la réalisation est soignée et se classe dans le haut du panier des jeux d'aventure sur 3DS. Pas de doute, "Etrian Odyssey V" est charmant à regarder...
Profitons d'ailleurs bien de cet épisode : la fin de la 3DS étant proche, ce gameplay si caractéristique et accrocheur usant de l'écran tactile est impossible à reproduire sans lourdeur sur un autre hardware que celui de la  3DS ! Et avec la durée de vie impressionnante de ce jeu, les 3 slots de sauvegarde et le newgame mis à disposition du joueur, on peut dire que le féru de Donjon-RPG en aura ici largement pour son argent, malgré un classicisme inévitable pour le genre.
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ LE PLAISIR DE LA CARTOGRAPHIE

+ TRÈS GROSSE DURÉE DE VIE

+ LA RÉALISATION D'ENSEMBLE

+ LA MICRO-GESTION

+ SUPPORT PARFAIT POUR LE GENRE !
- PEU ACCESSIBLE POUR LES NOUVEAUX-VENUS

- DIFFICILE, AUSTÈRE ET PUNITIF !

- L'INÉVITABLE FARM, INHÉRENT AU GENRE !

- PAS DE TRADUCTION EN FANÇAIS
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire