Test jeu vidéo
Publié le 04/12/2018 à 12h01 par Pikminouchon
Dark Souls Remastered
9 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

ACTION RPG

L'avantage avec un jeu comme "Dark Souls Remastered", c'est que sa réputation le précède : il est de notoriété publique que cet Action-RPG est d'une difficulté rare, que la mort rôde à chaque coin et qu'il va vous faire râger à intervalles réguliers... Sachez que tout est vrai ! "Dark Souls" est une aventure qui, sur le papier, a tout du repoussoir vidéo-ludique: il est hardu, frustrant, complexe, sombre et déprimant. Pourtant, grâce au génie de son gameplay et de son gamedesign, on accroche, on s'accroche et, mieux, on en redemande une fois l'épopée bouclée. La marque des plus grands, sans nul doute!

Vous incarnez une carcasse, un mort-vivant, promis à un destin épique et glorieux : renverser le Seigneur Gwen, et rallumer le Feu primordial. Allez-vous mettre fin aux Ténèbres ou prendre simplement la place de Gwen, le mégalo démoniaque ?
Vous comprendrez vite que "Dark Souls" propose un lore incroyable mais distillé en filigrane : toute l'histoire, et son background, vous serons contés par l'intervention des nombreux PNJ que vous croiserez (à condition de les trouver, de les sauver et de ne pas les tuer!). Autant dire que lors du premier run, beaucoup d’éléments resteront obscurs, cachés, soumis à l'interprétation du joueur... L'univers de "Dark Souls" est tapis dans l'ombre et ne s'offrira qu'au joueur curieux d'en explorer tous les méandres, ce qui sera un travail de longue haleine !

Dès le départ, le ton est donné : il faudra s'échapper de votre cellule et rejoindre, malgré vous, le Lordran, terre de crépuscule et de désespoir. Et pour cela, il faut défaire un premier boss avec un attirail rudimentaire : ouch ! L'apprentissage est vraiment féroce les premières heures de jeu, sans conteste.
Vous allez perdre, souvent, tout le temps. Mais vous reviendrez toujours plus fort, plus aguerri, en connaissance de cause . Si vous parvenez à récupérer vos âmes chèrement acquises sur le lieu de votre trépas, vous pourrez améliorer vos performances au combat (choisissez quand même bien votre classe en tout début de jeu!) ou renforcer votre équipement (les forgerons sont vos amis!) : les feux de camps, dispersés aux quatre coins de la carte, seront votre seul havre de paix et de répit. Mieux, dans la deuxième partie du jeu, ils feront d'excellents points de téléportation (certains juste à côté de judicieux spots de Farm !) et se substitueront aux forgerons. Recherchez donc ces feux avec avidité !

Votre première tâche sera ainsi de faire sonner 2 cloches, forcément difficilement accessibles, puis de récupérer le Calice Royal, qu'il faudra alimenter en âmes... Plus facile à dire qu'à faire ! Il sera nécessaire, tout d'abord, de s'accoutumer à la jouabilité où l'esquive et la garde prennent toute leur place, les ennemis balayant vos PV en quelques attaques seulement. De même, il faudra se plonger dans les sous-menus, source d'inépuisables statistiques et explications : bien se préparer est la clé de la réussite, en plus du skill bien entendu !

Car visiter Lordran, puis Anor Londo, sa capitale, se fera dans la douleur : les niveaux s'enchevêtrent, montent, descendent, tournent... on ne sait plus très bien où on est jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que le premier raccourci activé vous amène tout droit au Sanctuaire de Lige-Feu... le tout début de l'aventure !
C'est clairement le grand génie de "Dark Souls", un jeu qui ne vous prend jamais par la main (il aurait même tendance à vous la mordre!), vous laissant une grande liberté, surtout depuis Lige Feu qui peut être envisagé comme un gros hub central. La suite, c'est vous qui la déciderez en fonction de vos aptitudes (montez donc de niveau régulièrement avec les indispensables âmes lootées sur chaque ennemi défait...) ou de votre skill (vous pouvez très bien vous frotter rapidement aux niveaux avancés de New Londo ou des Catacombes...).

La difficulté proverbiale du titre a son revers : la victoire est toujours gratifiante ! Il n'est déjà pas simple de se hisser jusqu'au gardien de chaque zone, lesquelles offrent à chaque fois un nouvel environnement et de nouveaux ennemis. Les secrets de Lordran sont vraiment nombreux et la nécessité d'explorer en profondeur (le jeu est d'ailleurs très vertical...) est récompensée par des artefacts puissants, souvent indispensables par la suite (les anneaux de protection contre la lave, la malédiction, etc...). Mieux, ils offrent (un peu) plus de facilité lors des combats de boss, tous superbement effrayants et Lovecraftiens !

Le bestiaire de "Dark Souls" est à l'image de son décorum : varié, angoissant, surpuissant ! Les boss, petits ou gros, sont une incontestable réussite et s'y confronter vous obligera à engloutir quelques heures dans le farm d'XP... Cette phase de jeu, indispensable, est compensée par le côté portable de cette version Switch, techniquement maîtrisée de bout en bout ! Si les dialogues sont parfois un peu trop compressés, toute la partie graphique, rehaussée dans cette version HD, a été conservée. Certes, certaines textures accusent leur âge (la lave des Ruines Démoniaques est repoussante d'archaïsme...), mais l'univers ténébreux de cette Dark Fantasy contient tout entier dans une minuscule cartouche de jeu : c'est clairement le pied d'avoir ce jeu partout avec soi, d'autant que le DLC d'Artorias est inclus de base ! De très longues heures de jeu en perspective...
Mieux, cette version Switch affiche une frame-rate bien plus stable que sur la version PS3 d'origine (le Hameau du Crépuscule ne tremble plus!) et la distance d'affichage est étonnante... Reste la jouabilité, toujours un peu rigide au départ et l'incompréhensible validation avec la touche "B". Il faudra quelques heures pour s'y faire... Un choix d'ergonomie très étrange, peut-être corrigé avec un futur patch ?

"Dark Souls" est donc une aventure aussi prenante que frustrante, indispensable sur la console hybride de Nintendo à condition de savoir à quoi s'en tenir ! Ce monument de From Software, premier d'une belle série (et de son spin-off "Bloodborne" sur PS4), va vous (ré)apprendre, dans la douleur, la patience et l'abnégation... "Dark Souls" adore se faire détester, assurément.
Accrochez-vous à votre bouclier, Carcasse, ça risque de secouer un peu !
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ UN LORE INCROYABLE !

+ UNE RICHESSE DE TOUS LES INSTANTS

+ LE LEVELDESIGN, IMPARABLE

+ DIFFICILE, C'EST LE CONCEPT.

+ PARFAIT EN MODE NOMADE

+ CE JEU VA DÉVORER VOTRE ÂME !
- LA JOUABILITÉ À APPRIVOISER AU DÉPART...

- ...TRÈS PEU D'EXPLICATIONS...

- ...UN JEU TÉNÉBREUX, ANGOISSANT...

- ...UNE DIFFICULTÉ ÉPROUVANTE MAIS VALORISANTE !
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire