Test jeu vidéo
Publié le 10/04/2018 à 15h37 par Pikminouchon
A.O.T. 2
8 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

ACTION

Après un premier jet discret sorti l'an dernier en occident, voici la suite de l'adaptation vidéo-ludique du célèbre shonen, "Attack on Titan" , mettant en scène une poignée d'humains désespérés et combatifs, prêts à tout pour sauver l'Humanité d'une étrange invasion de titanesques créatures cannibales... Toujours en charge du développement pour le compte de Koei Tecmo, Omega Force reprend la structure globale du premier opus en rajoutant un contenu tout droit tiré de la deuxième saison de l'anime... Attention chérie, ça va trancher !

Avec AOT 2, Koei Tecmo et Omega Force ont, une fois n'est pas coutume, l'occasion de démontrer qu'ils savent faire autre chose qu'un énième Dynasty Warriors . Conscients qu'ils sont les champions du jeu d'action impulsif et défoulant avec leur série phare, on sent bien qu'ils ont mis toute leur expertise dans cette production. De plus, et les fans seront ravis, sachez que l'auteur du manga lui-même, Hajime Isayama, a supervisé l'ensemble du processus créatif du jeu pendant son développement, assurant par là-même une grande fidélité à l'univers d'AOT.

Sans surprise, le jeu reprend les grandes bases de l'anime à succès en introduisant cette fois un personnage exclusif : le vôtre ! Cette petite astuce scénaristique permet d'apporter un éclairage extérieur aux évènements d'AOT, un peu comme si vous supervisiez l'ensemble des péripéties (paradoxalement aussi, tout en devenant plus fort que les meilleurs héros!).
Vous pourrez donc incarner, parité oblige, un homme ou une femme (à customiser plus tard dans un éditeur de persos épatant...), armé(e)jusqu'aux dents et équipé(e) d'un dispositif permettant de se propulser dans les airs et de balancer des grappins pour s'accrocher n'importe où.
Equipé de cet arsenal tridimensionnel (tel un apprenti Spiderman !), vous allez alors suivre les aventures virevoltantes de la 104ème Brigade, entouré du valeureux Eren Jâger et de toute sa bande de potes.
Ensemble, vous repousserez les assauts répétés des Titans, mais aussi explorerez à cheval les zones situées au delà des murs d'enceinte qui les séparent des derniers humains encore en vie...
Le scénario reprend habilement l'histoire du manga, avec son lot de morts, de tensions et de rebondissements : Eren aura rapidement la faculté de se transformer en Titan, ce qui sera l'occasion d'apporter un changement radical dans la lutte contre l'ennemi. Amitiés, trahisons, la suite est à découvrir au travers de l'épatant scénario du jeu.

Globalement, le titre se découpe en deux grandes phases de gameplay bien distinctes: en préambule, la préparation au combat simule la vie quotidienne, telle qu'elle est perçue par les survivants, protégés des Titans par des murs gigantesques. Ce sera bien sûr l'occasion d'acheter ou d'améliorer de l'équipement (lames, propulseurs, filins...), mais surtout d'entretenir des rapports amicaux avec les très nombreux PNJ.
A vous alors de vous soucier de leurs petits tracas ou de les encourager dans leur lutte désespérée : les liens d'amitié vont se développer progressivement et vous offriront de nombreux bonus activables en combat, en fonction de vos points d'exp.
Inutile de dire qu'il faudra être perspicace et deviner au mieux ce que votre interlocuteur a envie d'entendre : le choix des réponses est crucial et souvent intéressant car il participe à enrichir le background du jeu et les nombreux protagonistes. Les fans apprécieront de maximiser leur perso favori (Conny, Jean, Annie...), sans aucun doute, grâce à ce petit côté visual novel, simple mais agréable... Entre deux missions, ce système oblige un peu à passer tout le campement au peigne fin afin de n'oublier personne : l'optimisation est à ce prix, cadet !

Après la vie quotidienne, les combats représentent la deuxième grande phase du jeu, voire même sa raison d'être: principalement, il s'agira d'empêcher l'avancée inexorable des Titans et, pour cela, vos alliés seront d'une aide précieuse ! Vous pourrez les recruter sur les zones de combat, jusqu'à 4, et leur donner des ordres... Certains seront plus doués pour l'attaque, d'autres pour le soin... Veillez juste à enrôler les meilleurs éléments (ils ont tous un grade) afin de garantir une meilleure efficacité au combat.
Justement, les combats, au c½ur du jeu, sont exaltants : un peu délicats à prendre en main au départ, ils nécessitent un minimum de doigté... Le but est d'affaiblir les Titans en leur tranchant les membres (ils peuvent même repousser!), afin de récolter l'indispensable loot.
Mais vous pouvez également aller à l'essentiel et leur entailler l'arrière de la nuque (leur talon d'Achille) avec un coup de lame bien placé !
Pour que vos coups portent au mieux, observer un certain timing est nécessaire ainsi qu'une certaine vitesse afin de trancher dans le vif. A défaut, vos coups ne porteront pas et le Titan vous tiendra souvent à sa merci.
En outre, ces Golgoth gigotent beaucoup et la zone que vous ciblez (rotules, coudes et cou) peut se retrouver soudainement cachée ou protégée, au dernier moment. Vous devrez donc toujours anticiper et tournoyer autour du colosse avant de vous ruer sur lui, à condition qu'un autre Titan ne vous barre pas la route entre temps... ce qui est la spécialité des "déviants", des Titans plus intelligents et plus remuants que la moyenne, les plus intéressants à tuer en fait !

L'étude de l'angle d'attaque et de la vitesse sont donc primordiaux si vous voulez vous défaire rapidement des Titans : cette approche exigeante du gameplay est une excellente chose car elle proscrit tout bourrinage alors que ce jeu s'y destinait tout naturellement ! Bien joué, Koei Tecmo.

Si le corps à corps est à privilégier, vous pouvez aussi agir à distance avec une attaque surprise.
De même, l'esquive est à considérer car, bien placée, elle vous autorise un coup de riposte souvent dévastateur (et spectaculaire).
Enfin, en fonction de vos affinités avec les autres fantassins, vous pourrez activer de magnifiques attaques, toujours joliment chorégraphiées !

Evidemment, on n'échappe jamais à une forme de répétitivité, inhérente à ce genre de jeu, mais les batailles sont vraiment prenantes et virevoltantes, les grappins permettant de se déplacer très vite et de se balancer dans tous les sens. Une fois le système de combat tridimensionnel maîtrisé, le jeu se révèle extrêmement nerveux et dynamique, sans compter la petite spécialité de Koei Tecmo : les missions optionnelles qui pompent régulièrement sur la map. Si vous aidez un coéquipier en danger, il vous renverra l'ascenseur par la suite... et votre affinité avec lui s'accroîtra à la sortie.
Pour vous aider également, la possibilité vous sera offerte de construire des bases sur les zones dédiées : en plus de vous ravitailler en lames et en gaz, elles peuvent également arroser les Titans qui s'approchent un peu trop près, ou récolter plus de ressources. Ce petit côté stratégique offre une variété bienvenue et encourage même à attirer les Titans dans les endroits les plus fourbes.

Pour finir, en cours de scénario, la possibilité vous sera offerte de capturer les Titans, en vue de les étudier. Là encore, ce choix amène un peu plus de stratégie et moins de bourrinage. Finalement, ce jeu d'action ressemble beaucoup à l'excellent Monster Hunter World de Capcom... en louchant un peu !

La caméra fait de son mieux pour suivre cette action frénétique et s'en sort finalement assez bien sauf dans les couloirs exigus. De même, si trop de Titans sont amassés au même endroit, ou assaillis par de nombreux PNJ, la lisibilité en prend un coup, sans compter le moteur 3D qui tousse un peu sur Switch... Au rayon des défauts techniques également, le fort clipping d'affichage dès que vous prenez un peu trop de hauteur, dans ce cas les éléments les plus lointains ont tendance à s'afficher sauvagement : pas gênant pour le gameplay, mais ça fait toujours un peu désordre pour l'immersion... Quant aux graphismes, ils restent superbes , en particulier les divers personnages cell-shadés (ainsi que ces étranges Titans, rigolards mais mortels) : pas de doute, tenir tout l'univers d'AOT dans la poche relève du plaisir.

Jouable en solo dans le mode histoire, "AOT 2" propose aussi un copieux mode en ligne : vous pourrez demander de l'aide à un joueur pour compléter les missions de la trame principale, mais également participer à de nombreux modes de jeux en multijoueurs, bonus d'exp et matériaux à la clé... Le menu de cet AOT2 est donc très complet, sans compter la myriade de missions secondaires visant à vous faire gagner toujours plus d'exp et de loot : tout terminer prendra des heures, en sus du scénario principal qui tient la quinzaine d'heures sans mollir.

Avec un profond respect pour le matériaux d'origine et une histoire très agréable à découvrir (tout le jeu est traduit en français, avec les doublages originaux de l'anime japonais!), "AOT 2" partait sur de bonnes bases. Si on rajoute un système de combat plutôt fin et violent, de nombreux modes de jeux en multijoueur, et une réalisation technique qui tient globalement la route, il est franchement conseillé de se pencher sur le nouveau jeu de Koei Tecmo. Que vous soyez un fan de la première heure ou un nouveau venu curieux de découvrir un univers original et anxiogène, "AOT 2" a tous les arguments pour squatter le slot cartouche de votre Nintendo Switch !
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ DE L'ACTION FRÉNÉTIQUE, DE LA VOLTIGE NON STOP !

+ PERSONNAGES ET AMBIANCE REUSSIS

+ CARTOUCHE BLINDÉE DE CONTENU, HORS ET EN LIGNE

+ LA TOUCHE RPG ET VISUAL NOVEL SYMPATHIQUE

+ LE RESPECT DE L'OEUVRE ORIGINALE

+ TRADUIT EN FRANÇAIS, DOUBLAGE JAPONAIS EXCELLENT

+ LES TITANS : REMUANTS ET IMPRÉVISIBLES !

+ GAMEPLAY SUBTIL : ÇA CHANGE DE DYNASTY WARRIORS !
- SACCADES DE L'ANIMATION

- LES DÉCORS QUI POPPENT UN PEU TROP

- PARFOIS CONFUS ET RÉPÉTITIF

- ABSENCE DES MUSIQUES ORIGINALES...
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire