Critique série
Publié le 11/06/2018 à 14h06 par Floriane
Sense8 : Episode final
8 /10

Huit individus éparpillés aux quatre coins du monde sont connectés par une soudaine et violente vision. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s'entendre et de se parler comme s'ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s'adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment. Fuyant une organisation qui veut les capturer, les tuer ou faire d'eux des cobayes, ils cherchent quelles conséquences ce bouleversement pourrait avoir sur l'humanité.

Annulée de manière brutale par Netflix, avant d'être ramenée à la vie grâce à une mobilisation sans précédent de ses fans, la série "Sense8" des s½urs Wachowski tire sa révérence dans un final de 2h30.

En 2015 la plateforme de streaming lançait une série originale signée Lana et Lilly Wachowski ("Bound", "Matrix", "Cloud Atlas") et J. Michael Straczynski : "Sense8". Le programme frappe par sa générosité, son humanisme, son mélange des genres et son discours qui prône la diversité et la tolérance. Le format sériel permet aux Wachowski de laisser libre court à leur vision cinématographique hors-norme, que ce soit sur le fond (la religion, l'amour, la philosophie, la famille, l'acceptation de soi, etc) que sur la forme (un montage précis et vertigineux, des scènes de communions émotionnelles et sexuelles grandioses).

Acclamée par une grande partie de la critique et du public, la série rassemble très vite une communauté de fans qui se reconnaît dans cette ½uvre célébrant la diversité et l'amour avec sincérité. Lorsque Netflix a annoncé l'annulation de la série dû à un coût trop important pour une audience trop faible, c'est cette communauté qui s'est soulevée pour le retour des sensitifs à l'écran. A l'aide de pétition, des réseaux sociaux et autres rassemblements, le v½u des fans est exaucé : "Sense8" sera de retour pour un épisode final. Disponible sur Netflix depuis le 8 juin, cet épisode miracle est-il à la hauteur des attentes du public ? La réponse est un mix entre oui et non. On vous explique pourquoi.

Ce final intitulé "Amor Vincit Omnia" ("L'Amour victorieux") à la lourde tâche de donner une conclusion à toutes les intrigues de la série en seulement 2h30. C'est donc sans surprise que la première partie de ce dernier chapitre est fouillie, à la limite de l'indigestion tant il nous assène d'informations sur l'origine des sensitifs, l'organisation du BPO, le rôle des autres cercles, Angelica, etc. On sent que Lana Wachowski (Lilly ayant quitté le projet à la fin de la saison 1) avait initialement conçu ce final comme une vraie saison et non comme un épisode unique.

Mais passer ce déluge d'informations, qui a tout de même le mérite de nous donner quelques réponses, on ne peut que savourer de retrouver une dernière fois ces personnages et le lien si spécial les unissant. La dernière demi-heure est une célébration de ces personnalités, ainsi que des thèmes chers à Lana Wachowski. Une célébration avec de l'émotion, la Tour Eiffel, un mariage, de la danse et (SPOILERS) une orgie sur le magnifique morceau "Experience" de Ludovico Einaudi. Bref, un final jouissif dans la plus pure tradition de "Sense8".

Malgré la frustration de la voir se terminer sous cette forme trop courte, cet épisode final offre l'occasion à ses fans de dire au revoir à cette série singulière. Et en dépit de ses défauts, on ne peut que remercier Lana et Lilly Wachowski, ainsi que J. Michael Straczynski de nous avoir donné une oeuvre prônant l'entraide des individus et défendant la diversité sous toutes ses formes de manière aussi forte et généreuse.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire