Critique série
Publié le 08/02/2018 à 12h46 par Grégory
Preacher - Saison 2
8 /10

Au premier coup d'oeil, le révérend Jesse Custer n'a rien de spécial. Après tout il n'est qu'un homme d'église d'une petite ville, perdant peu à peu ses fidèles et laissant s'éteindre sa foi. Mais il va bientôt avoir la preuve que Dieu existe bel et bien. Et qu'"IL" est un sacré fils de... Avec sa petite-amie Tulip et un vampire nommé Cassidy, le voilà parti sur les routes américaines pour le trouver...

Maintenant que les présentations sont faites et que les bases ont été assimilées, les créateurs du show nous proposent dans cette deuxième saison de "Preacher" des épisodes encore plus fous que ceux de la saison 1 avec de nouveaux personnages qui viennent pointer le bout de leur nez. Créé par Sam Catlin, Seth Rogen et Evan Goldberg, cette nouvelle saison se compose de 13 épisodes et s’inspire une fois de plus du fameux comics éponyme.

En puisant des éléments des romans graphiques et en apportant leur propre créativité, les scénaristes nous ont concocté une succession d’épisodes aussi dingues et captivants les uns que les autres même si, je dois l’admettre, certains épisodes possèdent quelques longueurs pas forcément utiles pour l’intrigue. Néanmoins, l’apparition de nouveaux personnages apporte une nouvelle plus-value à cette saison 2 malgré le fait que certains personnages de la saison 1 ont été mis un peu de côté et que d’autres nouveaux personnages ne soient pas aussi bien mis en valeur (comme Herr Starr qui s’avère bien différent du comics). De plus, les relations entre Jesse, Cassidy et Tulip sont de plus en plus fortes et évoluent au fur et à mesure des épisodes. On nous promet également quelques bagarres ultra-violentes bien orchestrées et des séquences aussi dingues que délectables.

On notera tout de même quelques lacunes scénaristiques comme les intentions d’Hitler pas toujours claires ou les réactions incompréhensibles de certains personnages… De plus, cette saison 2 pourrait se découper en deux parties avec une première partie riche en rebondissements avec une bonne dose de suspense et une seconde partie un peu plus routinière et manquant cruellement de punch comme si les scénaristes tournaient en rond avant de nous proposer un joli final. Bref, quelques imperfections mais le divertissement est là !

Pour le cast, nous retrouvons avec plaisir l’excellent Dominic Cooper ("Warcraft : Le commencement"…) dans le rôle de Jesse Custer mais aussi Joseph Gilgun ("Le dernier chasseur de sorcières"…) et Ruth Negga ("World War Z"…) également très convaincante dans celui de Tulip O'Hare. Pour ce qui est des nouvelles têtes, nous avons en outre Pip Torrens ("Poldark"…) qui est sensationnel dans le rôle du terrible Herr Starr, Noah Taylor ("Peaky Blinders"...) très persuasif dans celui d’Adolf Hitler et enfin Julie Ann Emery ("Better Call Saul"…).

Bref, cette deuxième saison de "Preacher" est une belle réussite qui surpasse la première avec un casting irréprochable, une intrigue certes parfois un peu lente mais qui réserve son lot de scènes bien délirantes et une brochette de personnages ô combien attachants. La saison 3, c’est pour quand ?...

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire