Critique série
Publié le 27/01/2017 à 13h06 par Floriane
Chasseurs de Trolls - Saison 1
8 /10

Chasseurs de trolls : Imaginé par Guillermo Del Toro, Chasseurs de Trolls raconte l’histoire de deux mondes fantastiques prêts à entrer en collision dans une saga épique. Dans la banlieue fictive d’Arcadia, notre improbable héros nommé Jim et ses deux meilleurs amis font une découverte étonnante : sous leur ville se déroule une bataille cachée opposant gentils trolls et trolls malveillants. Bataille à l’issue de laquelle leurs vies seront changées à tout jamais ! Courageux, en quête d'aventure, mais totalement inconscient des responsabilités qui lui incombent, Jim va devoir revêtir le manteau de chasseur de trolls. Sa mission : protéger les gentils trolls des trolls malveillants, emplis de vengeance. Premier humain à avoir cet honneur, Jim va devoir se battre afin de combiner son quotidien de lycéen et son engagement dans une guerre qui fait rage depuis des siècles et menace le monde des trolls et l’humanité toute entière. Accompagné par ses amis trolls et humains, le courageux jeune homme de 15 ans va foncer tête baissée dans un monde fantastique de créatures étonnantes, de villes splendides, et de féroces ennemis. Soudainement destiné à jouer un rôle crucial dans une bataille historique entre le bien et le mail, Jim est déterminé à sauver le monde – enfin, après le cours de gym.

Disponible depuis le 23 décembre sur Netflix, "Chasseurs de Trolls" est le nouveau bébé du réalisateur de "Pacific Rim". La série s’ajoute aux programmes de la plateforme en partenariat avec Dreamworks Animation, comme "Dragons" ou "Le Chat Potté". Avec cette adaptation de son propre roman, le metteur en scène mexicain déclare vouloir amener un peu de lumière et d’imaginaire en ces temps difficiles. Et il y arrive grâce à un savant mélange d’humour, d’heroic fantasy et d’émotion.

Tout d’abord de l’humour grâce à des dialogues efficaces et un comique de situation bien pensé. Mais aussi, et surtout, avec l’optimiste Toby (Charlie Saxton), sidekick du héros, jamais à court de répliques pour détendre l’atmosphère.

La série n’en n’oublie pas l’émotion avec ses personnages attachants, comme Aaargh, troll aussi imposant que bouleversant. Mais aussi la relation du héros avec sa mère et même le lien unissant Claire à un bébé démon. Del Toro en profite pour glisser un message sur la solidarité, mais ne sombre jamais dans la mièvrerie. On pense un peu à "Buffy contre les vampires" et sa tueuse qui ne pouvait rien faire sans son Scooby gang. On s’attache très vite à ce groupe de personnages, que del Toro arrive à unir grâce à un développement subtil. Notons qu’une émotion particulière vient s’ajouter à tout ça, entendre la voix d’Anton Yelchin (décédé le 18 juin dernier) qui double Jim dans la version originale.

Mais la réussite de la série repose sur son univers d’heroic fantasy riche et captivant, celui des Trolls. Après "Le Labyrinthe de Pan", "Crimson Peak" et "Hellboy", le talent de del Toro pour créer des univers originaux n’est plus à prouver. En utilisant les créatures mythiques que sont les trolls, le metteur en scène invoque autant "Le Seigneur des Anneaux" que "Narnia" en passant par "Les Goonies". Leurs croyances et coutumes sont le c½ur de la série. Les plongées dans leur antre (le marché des trolls) est un plaisir tant visuellement, avec une animation soignée, que scénaristique avec une mythologie passionnante qui s’étoffe à chaque visite. En plus des créatures de pierre apparaissent les gobelins, sorte de mélange de "Gremlins" et des créatures du même nom du "Seigneur des Anneaux". Viennent s’ajouter des changings, des "méchants" trolls et autres nains cornus. Bref, un véritable bestiaire qui vient enrichir les aventures des héros.

Et pour finir, n’oubliez pas d’ouvrir l’½il car la série est remplie de référence à Dreamworks (Krokmou sur un écran) ou aux films du cinéaste mexicain (une affiche ressemblant à "Pacific Rim").

Avec son intrigue diablement efficace, Guillermo del Toro nous livre une série drôle, émouvante, mais qui n’oublie pas de prendre le temps de développer ses personnages et son univers. Et avec ce cliffhanger final, on espère que Netflix va très vite commander une saison 2. En attendant n’hésitez pas à plonger dans l’aventure des "Chasseurs" de Trolls dont les 26 épisodes sont disponibles sur Netflix.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire