Critique film
Publié le 12/10/2018 à 17h10 par Kévin Aubin
Peppermint
7,5 /10

Une jeune mère qui n’a plus rien à perdre décide de se venger de ceux qui lui ont volé sa vie.

Pierre Morel se fait une place dans le milieu du cinéma comme cadreur et directeur de la photographie sur des productions de Luc Besson. Il passe à la réalisation en 2004 avec Banlieue 13, une production estampillée Besson. Mais c'est avec Taken, succès colossal au cinéma, qu'il accède à la renommée internationale. S'en suivent d'autres réalisations qui font du réalisateur le spécialiste des films d'action.

En 2018, il revient avec Peppermint, son nouveau film d’action. Le réalisateur retrouve un genre qu’il affectionne pour offrir aux spectateurs un divertissement authentique avec de l’action réaliste. Avec ce film, il raconte une histoire percutante, forte et riche en scènes d’action en insistant tout autant sur les cascades que sur l’émotion. Les spectateurs étant de plus en plus exigeants, il est important pour lui qu’ils se sentent immédiatement concernés par cette histoire de vengeance. Un revenge movie qui renverse la définition du héros de film d’action où le concept de la justice est remis en question : quelle est la différence entre vengeance et justice ? Ainsi, le spectateur accorde immédiatement du crédit à l’héroïne, s’y attache et comprend ses motivations avec un enjeu ancré dans la réalité. Le réalisateur humanise davantage son personnage principal pour le rendre crédible aux yeux de tous et s’y intéresse autant psychologiquement que physiquement. Dès les premières minutes, le ton est donné en étant sec et violent avec des moments de pure action mais laisse aussi place au fur et à mesure du film à des moments plus intimes pour trouver le juste équilibre entre gravité de la situation et humanité des personnages. Les rebondissements ne manquent donc pas et rythment le film comme il se doit pour un divertissement de tous les instants. Et même si le scénario peut paraître déjà-vu, il a le mérite d’aller jusqu’au bout des idées initiées par le réalisateur et captive ainsi ses spectateurs. Un divertissement bien calibré qui offre sa dose d'action tout en essayant de sortir du lot pour le plus grand plaisir des aficionados du genre.

Pierre Morel est un habitué des films d'action authentique et réaliste et manie la caméra avec toujours autant d'efficacité et de maîtrise. La mise en scène est nerveuse à souhait, les décors naturels de Los Angeles notamment les quartiers sombres amènent une dimension encore plus réaliste au métrage, la photographie avec ses couleurs froides et ses tonalités pâles apporte une atmosphère lourde et pesante ressentie tout le long du film et la bande-son assène des musiques graves et dynamiques parfaitement adaptées. Une réalisation convaincante et percutante taillée sur-mesure pour du film d'action.

Jennifer Garner renoue avec le film d'action après de longues années d'absence dans ce genre de film et porte son personnage à bras le corps. Impliquée et déterminée, elle déménage tout sur son passage ! Et quel plaisir de la revoir dans un rôle aussi badass. Les autres acteurs composent des seconds rôles qui sont plus ou moins développés et qui jouent comme il faut ni plus ni moins. Ils servent davantage de faire-valoir à Jennifer Garner étant celle qui mène tout le film.

Pour sa nouvelle réalisation, Pierre Morel signe un film d'action efficace qui sort un peu du lot pour offrir un divertissement qui ravira les fans du genre. Jennifer Garner est de retour en héroïne vengeresse et rien que pour ça le film vaut le détour.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire