Critique film
Publié le 04/12/2018 à 11h58 par Floriane
Les Indestructibles 2
8,5 /10

Notre famille de super-héros préférée est de retour ! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

14 ans après le premier film, la famille Indestructible est de retour ! Sorti en 2004, "Les Indestructibles" premier du nom avait provoqué une onde de choc dans le monde du cinéma d'animation. Grâce à sa technique irréprochable, son approche fraiche du genre héroïque et son scénario alliant humour et propos sociétales, le long métrage avait marqué les esprits. Énorme succès en salles, une suite fut très vite annoncée, puis plus rien. Ce n'est qu'en 2011 que le réalisateur Brad Bird a annoncé officiellement le développement du projet. Mais entre-temps, les films de super-héros du MCU (Marvel Cinematic Universe) et DCEU (DC Extended Universe) ont envahi les écrans, au point de devenir la norme du divertissement populaire. On aurait alors pu redouter que le projet soit dépassé par ces mastodontes, mais il n'en n'est rien !

A l'aube de notre société portée sur les hautes technologies et autres gadgets, Brad Bird prend le contre-pied de tout ce qui cartonne dans l'industrie hollywoodienne en signant une comédie d'espionnage sixties au charme délicieusement vintage, mais qui n'oublie pas d'être innovante. En faisant le choix de débuter son film directement après le premier volet (quelques secondes après pour être exact), le cinéaste se débarrasse du monde hyperconnecté dans lequel nous vivons. Ce qui n'empêche pas le monsieur de glisser un sout-texte sur l'abrutissement des masses par les écrans. A travers cette critique, on retrouve l'engagement de Bird pour l'imagination et l'innovation. Idée à laquelle il avait dédié le magnifique et ingénieux "A la Poursuite de Demain" qui fut, malheureusement, un échec lors de sa sortie en salles. Mais le réalisateur de "Ratatouille" ne s'avoue pas vaincu et s'évertue à vouloir offrir au public du divertissement inédit et intelligent.

Et c'est ce qu'il fait avec "Les Indestructibles 2". En inversant les rôles (Elastic Girl combat les méchants. Monsieur Indestructible reste à la maison), on aurait pu craindre de l'opportuniste féministe facile. Mais c'est sous-estimer l'intelligence de Bird. Le réalisateur-scénariste écrit ces deux personnages de manière égale, mais surtout il se concentre sur la famille dans son ensemble. Ainsi Violette, Flèche et Jack-Jack ont autant d'importance que leurs parents. Mention spéciale à l'adorable Jack-Jack, dont les pouvoirs donnent lieu à des scènes hilarantes, comme un combat épique avec un raton laveur. Autour du cocon familial, on retrouve les autres personnages emblématiques, comme Lucius AKA Frozone et la styliste un peu particulière Edna.

Avec ces personnages du premier opus si attachants et charismatiques, il est dommage de ne voir aucune des nouvelles recrues se démarquer. Entre l'idéaliste Winston, la cynique Evelyn et le groupe de supers transparent, le spectateur aura bien du mal à trouver ces nouvelles têtes intéressantes.

L'autre bémol du film se trouve dans son intrigue principale. Une histoire prévisible dont on devine presque chaque rebondissement. Heureusement que Brad Bird la complète et l'enrichit avec ses thématiques personnelles.

Mais le film se rattrape par sa technique toujours plus innovante, surtout dans ses scènes d'actions grandioses à la fluidité remarquable à faire pâlir le MCU et le DCU réunis et accompagnées par la bande originale inspirée de Michael Giacchino ("Coco", "Rogue One", "Ratatouille"). On ne peut qu'être admiratif devant la composition travaillée des plans, ainsi que la richesse chromatique du film dans son ensemble.

Malgré quelques petits défauts, on ressent que du plaisir à retrouver cette famille de personnages si attachante ! Surtout lorsque ce retour est enrobé dans une avalanche d'innovation technique impressionnante et un scénario, qui, à défaut de manquer d'originalité, a le mérite d'être sincère et drôle, en plus de nous faire retourner en enfance.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire