Test jeu vidéo
Publié le 30/08/2017 à 14h28 par Pikminouchon
Valkyria Revolution
5,5 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

RPG

Attention ! "Valkyria Revolution" n'est pas la suite de la série "Valkyria Chronicles" sortie sur PS3/ PsP et remastérisé sur PS4. C'est un Spin-off très différent, offrant une approche Mûso, plutôt qu'un Tactical RPG. Si le changement n'est jamais forcément une mauvaise chose, son exécution dans les faits et son impact sur le gameplay rendent le résultat tout à fait différent ici. En fait, ce Revolution n'est pas développé par l'équipe d'origine, n'utilise pas le même moteur 3D jadis si flatteur à l’½il, ne propose pas le même gameplay stratégique... Ça fait beaucoup pour un seul jeu, non ? A croire que ça sent mauvais...

Un royaume, un Empire, un minerai très puissant et très convoité : le décor est planté et l'histoire de Amleth et ses copains nous est contée sous forme de flash-backs, les 5 héros principaux étant déjà catalogués comme traites au moment où on nous rapporte leur histoire... Le royaume de Jutland n'attend que vous, toute votre escouade devant le traverser au cours de missions aux objectifs souvent redondants (battre la campagne, délivrer les bases une à une en neutralisant les ennemis, pour finir jusqu'au boss). L'ensemble est très largement scénarisé de façon à vous immerger au mieux dans l'univers du jeu et dans son contexte géopolitique.

Rapidement, on s'équipe dans une grande et jolie ville mais l'aspect gestion est simplifié au maximum, car chaque modification apportée impacte TOUTE votre escouade, sans possibilité d'ajuster chaque combattant. Un peu trop simpliste, surtout pour les habitués de la série.

Questions armes, le traite Basil vous permettra d'investir du minerai récolté en recherche et développement. Les armes sont nombreuses et assez classes. Chaque perso de la team a également un sphérier personnel, destiné aux compétences en combat : tels des shakras, les slots s'ouvriront ainsi au fur et à mesure de votre progression dans le jeu. On peut donc spécialiser un tant soit peu chaque unité (notamment leurs affinités avec l'eau, le vent, le feu...). De même, vous pouvez spécialiser les persos dans une classe bien précise (Tank, sniper, soigneur...).
Avant le début de chaque mission, vous devrez choisir les 4 combattants à envoyer sur le terrain de bataille, en fonction de l'objectif : à vous de privilégier les classes qui vous paraissent les plus judicieuses ou de privilégier un certain équilibre.

On le répète, ce "Valkyria Revolution" se focalise sur la baston, pas sur l'aspect RPG, ni sur l'aspect tactique qui a pourtant fait le (modeste) succès des deux épisodes précédents... Le rythme du jeu est donc calqué sur n'importe quel Mûso (genre "Dynasty Warriors"...), et on peut classiquement changer de perso à la volée (ou donner des ordres). Mais que vous soyez en mode attaque, défense, support ou libre, le problème est que l'IA est complètement déficiente et que les persos font malgré tout ce qu'ils veulent !
Par exemple, comme dans le "Valkyria Chronicles" d'origine, vous pouvez vous planquer dans le décor pour surprendre les ennemis, mais la ressemblance s'arrête là : le jeu est bien trop simple (en tout cas jusqu'au boss de fin de map...) ou vos persos trop balèzes pour prendre le soin d'utiliser cette faculté. Surtout, vos acolytes, têtus ou débiles, ne se cacheront pas pour autant ce qui met toute votre stratégie en l'air... Résultat : vous foncerez dans le tas, quoi qu'il arrive, comme dans tout bon Mûso-like.
Exit la stratégie au tour par tour et la difficulté tendue des anciens opus, place à un jeu fastidieux et bourrin, où les actions sont trop souvent entrecoupées de blabla inutile (tout est doublé en anglais) ou de loadings interminables !

Après avoir maté les ennemis génériques, et délivré une à une les bases à reprendre, vous allez vous frotter au boss...
Et là, c'est le drame : en raison de l'IA pourrie de vos coéquipiers, ils se feront décimer rapidement et systématiquement vous laissant seul contre le grand gaillard ennemi. Vous aurez beau modifier vos gambits ou vos personnages, rien n'y fera et il faudra faire du grinding, encore et encore, comme un malade pour arriver, à nouveau, bien costaud devant le boss. Du coup, on se farcit les combats de masse ad nauseam, tout cela pour tenter de survivre devant tant de difficulté...

Seuls ces combats de boss (bien que difficiles et frustrants...) se montrent donc plus "tactiques" car plus construits, mais, globalement, ce nouveau jeu de Sega se prend les pieds dans le tapis. Ce n'est pas le fait de remettre à plat le style Tactical-RPG de la série qui nuit ici, mais surtout le fait que le changement se fait maladroitement et dans la douleur (on est loin de l'expertise d'Omega Force).

Tout l'intérêt du jeu est donc flingué, d'autant plus dommage que la réalisation sur PS4 est jolie (avec un aspect peinture, gouaché), très colorée, un chara-design et un scénario de qualité...
"Valkyria Revolution" est donc un jeu batard, ni un bon Mûso, ni bon Tactical. C'est un produit dérivé de faible envergure qui ne ravira pas les fans de la série non plus, bousculant trop leurs habitudes en leur offrant un jeu peu exigeant au global car trop simplifié sur tous les aspects qui ont pourtant fait le succès de la série. Difficile pour Sega d'envisager l'avenir de la série "Valkyria" avec sérénité suite à ce navrant naufrage...
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ PAS TROP MOCHE FINALEMENT

+ SCÉNARIO ET CHARACTER DESIGN RÉUSSIS
- UN SPIN OFF RATÉ

- COMBATS DE BOSS INFERNAUX

- ASPECT RPG-STRATÉGIE À REVOIR

- MÛSO DU PAUVRE
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire