Test jeu vidéo
Publié le 07/03/2019 à 16h15 par Pikminouchon
Steins ; Gate Elite 
9 /10
PLATEFORME
ÉDITEUR DU JEU VIDÉO

AVENTURE

Après avoir fait ses armes sur de nombreuses consoles désormais "rétro" (le jeu est initialement sorti sur Xbox360), la série de visual novel "Steins ; Gate" revient aujourd'hui sur la Switch, dans une version remastérisée de son premier épisode. Profitant des nombreuses séquences animées de l'anime éponyme, cette nouvelle présentation offre au joueur un titre plus dynamique et moins statique qu'autrefois, toujours servi par une histoire incroyable et des personnages hauts en couleurs.

Dans "Steins ; Gate", toute l'histoire vous est contée au travers des yeux de son principal protagoniste, l'autoproclamé savant fou de 18 ans, Okabe Rintaro (Okarin pour les intimes...). Un brin mégalo et paranoïaque, il est à la tête d'une minuscule équipe scientifique, dont le labo fauché se planque dans un immeuble perdu d'Akihabara, le quartier de l'électronique tokyoïte... Alors qu'il se rendait avec son amie d'enfance à une présentation relative aux voyages dans le temps, il va rapidement se retrouver confronté à l'étrange : une jeune fille mystérieuse qui se fait assassiner, une rue qui se vide de toute population en un instant, un satellite qui se retrouve encastré dans un immeuble... Tout paraît fou, au départ, et Okarin comprend vite que sa réalité est déconnectée de celle des autres. Un étrange micro-ondes, bidouillé par les soins de son équipe de génies et capable d'envoyer des mails dans le passé, est peut-être à l'origine de cet embrouillamini... De nombreux paradoxes temporels vont alors entrer en collision, jusqu'à ce qu'une mystérieuse organisation vienne s'intéresser de près aux inventions de ces farfelus étudiants !

"Steins ; Gate", c'est d'abord une écriture et un scénario, plusieurs fois primé et remarqué : tout est fait pour vous plonger rapidement dans une ambiance paranoïaque, nimbée de nombreux éléments scientifiques. Le tout n'est certes pas dénué d'humour, mais l'ambiance est pesante. Rapidement, il sera question de voyage dans le temps et d'effets papillon...
"Steins ; Gate" introduit régulièrement de nouveaux personnages pour étoffer l'intrigue mais il ne seront finalement pas si nombreux que cela. Un seul point commun cependant : ils sont tous très bien traités et attachants, à leur manière. L'ingénue (et un peu simplette) Mayurii, le dork Daru, la sémillante Faris Nyan-Nyan, la mystérieuse Suzuha... sans compter Christina qui éclairera bien souvent les membres du groupe par ses connaissances scientifiques et aiguisera l'intérêt d'Okarin.

Aux dialogues entièrement doublés (en japonais) par des comédiens chevronnés, cette version "Elite" ajoute de très nombreuses et omniprésentes séquences animées tirées de l'OAV. Adieu les images fixes (certes fort jolies...) de la version précédente. Les fans auront également la surprise de constater que des séquences inédites ont été inserrées pour remplir les trous scénaristiques de l'anime et répondre aux divers embranchements pris par le joueur.
Contrairement aux précédentes versions de ce jeu (sur PsVita notamment), ce "Elite" est visuellement dynamique et, même s'il faut lire de très nombreuses lignes, parcourir cette aventure pendant une trentaine d'heures se fait dans la douceur, et moins dans la somnolence... En tout état de cause, l'expérience est bien plus immersive dans cette version 2019 !

Car le scénario, alambiqué et tortueux, va rapidement suivre un flux bien particulier : pendant les premières heures de jeu, la seule interactivité qui vous sera offerte sera de marteler un bouton pour faire défiler les très nombreux dialogues. Puis, un smartphone permettra à Okarin d'influer sur son destin (le micro-ondes du début étant difficile à trimbaler !) : le joueur pourra donc répondre aux appels (ou pas !), envoyer des messages, participer à une conversation, regarder un fichier vidéo... Cette interaction, certes limitée et très subtile, est la seule manière de faire avancer l'histoire à des endroits clefs : en fonction de votre réaction (ou inaction), le récit peut prendre une tournure totalement différente, et, au final, certaines vies seront sauvées... ou pas !
Inutile de dire qu'une soluce est largement nécessaire si vous voulez sauver la vie de 2 personnages clefs et débloquer ainsi la véritable fin du jeu, au terme de nombreux rebondissements et autres paradoxes temporels !

Le scénario est génial, parfois confus mais scientifiquement très documenté ! Vous apprendrez pleins de choses, et encore plus si vous faites un petit détour par la section "tips", sorte d'encyclopédie éclairant les points les plus nébuleux de l'histoire ou certains concepts savants...
Le gros point noir du jeu étant la tonne de textes à lire, en anglais de surcroît ! Les anglophobes passeront, hélas, à côté d'un visual novel AAA épatant, qui a le mérite d'ouvrir l'esprit sur des sujets passionnants et qui vous informe de l'existence de certaines légendes urbaines. Comment ? Vous n'avez jamais entendu parler de John Titor ? El Psy Kongroo !, comme dirait l'autre...
+
LES POINTS FORTS
LES POINTS FAIBLES
-
+ UN SC?NARIO MALIN ET ?CLAIRANT

+ DES PERSONNAGES INOUBLIABLES

+ LES S?QUENCES ANIM?ES

+ LE DOUBLAGE DE QUALIT?

+ LE TWIST FINAL?!!
- TOUT EN ANGLAIS?!

- INT?RACTIVIT? TR?S LIMIT?E

- LES EMBRANCHEMENTS SC?NARISTIQUES PARFOIS DIFFICILES ? D?CELER

- SOLUCE OBLIGATOIRE POUR VOIR TOUTES LES FINS?!
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire