Critique série
Publié le 08/07/2016 à 12h24 par Spade
Penny Dreadful - Saison 1
9,5 /10

Londres, 1891, une menace quasi invisible massacre la population. Vanessa Ives, une jeune femme aux pouvoirs puissants et hypnotiques, rencontre et propose à Ethan Chandler, un homme rebelle et violent de s'allier à elle ainsi qu'à Sir Malcolm, un homme riche d'un certain âge aux ressources intarissables, pour combattre cette nouvelle menace.

Qu'obtient-on lorsqu'on mélange : un scientifique fou, un monstre, des vampires, un jeune immortel et une médium dans le Londres de la fin du XIXe Siècle ? "Penny Dreadful" ou la série qui réjouira les friandes de littérature victorienne. Du "Dracula" de Bram Stoker au "Frankenstein" de Mary Shelley (qui célèbre cette année les 200 ans du début de sa rédaction) en passant par "Le portrait de Dorian Grey" d'Oscar Wilde, il y en a pour tout les goûts.

Le casting est également riche puisqu'on y retrouve Eva Green ("Casino Royal", "Sin City 2"), Timothy Dalton ("Chuck", "Tuer n'est pas jouer"), Josh Hartnett ("Pearl Harbor", "Slevin"), Billie Piper ("Doctor Who", "Le journal intime d'une Call Girl") ou encore Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders"), qui apparait dans quelques épisodes ainsi que de nombreux autres acteurs talentueux.
Les costumes, les décors, la musique, l'histoire, tout laisse rêveur pour les fans du genre mais risque de lasser facilement le public moins intéressé dans ce genre qui pourraient trouver l'histoire un peu trop lente.. Seule petite déception, on s'attend à chaque épisode à voir arriver Dr Jeckyll/Mr Hyde, malheureusement il se fait désirer.

La mythologie de la série reste cependant très riche et offre plein de possibilité pour les saisons suivantes.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire