Critique série
Publié le 28/12/2016 à 10h25 par Grégory
La Dame de Wildfell Hall
6,5 /10

L'arrivée au manoir de Wildfell de la belle artiste Helen Graham alimente les rumeurs du village : qui est-elle vraiment ? Pourquoi vit-elle recluse avec son jeune fils ? Quel secret peut-elle cacher ? Le séduisant fermier Gilbert Markam s'éprend de l'inconnue. A la suite d'évènements tragiques, il se met également à douter...

La mini-série "La Dame de Wildfell Hall" est avant tout l'adaptation télévisuelle du roman "La dame du manoir de Wildfell Hall" écrit en 1848 par Anne Brontë, la cadette des s½urs Brontë, qui mourut à l'âge de 29 ans. N'ayant pas lu le livre, j'ignore si le scénario est fidèle au roman donc je ne pourrai pas donner mon avis à ce niveau-là. Néanmoins, les scénaristes nous offrent une histoire bien écrite et captivante avec des personnages attachants interprétés par des acteurs de talent. Ainsi, malgré sa durée (156 minutes réparties en 3 épisodes) qui réserve certes quelques longueurs par moment, on est littéralement happé par l'intrigue avec son lot de séquences émouvantes et de rebondissements.

Pour le casting, saluons tout d'abord l'interprétation sublime de Tara Fitzgerald ("Enfant 44"...) dans le rôle d'une mère au courage exemplaire. Nous avons ensuite un trio d'acteurs tous aussi convaincants les uns que les autres : Toby Stephens ("13 Hours"...), Rupert Graves ("Fast Girls"...) et James Purefoy ("Code Momentum"...).

Bref, les amateurs du genre et les fans des romans des s½urs Brontë seront ravis avec cette adaptation télévisuelle soignée d'un roman qui avait choqué à son époque.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire