Critique film
Publié le 10/10/2019 à 11h27 par Grégory
Cujo
6,5 /10

Cujo, un très gros mais très gentil Saint-Bernard, est mordu par une chauve-souris enragée. Rongé par la maladie, il tue son maître Jo Camber, qui est garagiste et massacre aussi son voisin. Pas très loin de là, la famille Trenton a aussi des problèmes : le petit Tadd a peur du monstre dans son placard, tandis que Vic Trenton découvre que sa femme a un amant. Il soit s'absenter pour ses affaires et laisse à Donna le soin d'amener la voiture chez Jo Camber pour qu'il la répare. Donna s'y rend avec son fils et la voiture tombe définitivement en panne au milieu de la cour du garagiste, au moment où Cujo apparaît. Le chien va s'attaquer à la voiture et terroriser ses occupants...

La même année de sortie que le film de John Carpenter avec "Christine", un autre roman de Stephen King a été adapté au cinéma en 1983, il s'agit de "Cujo" avec derrière la caméra le cinéaste Lewis Teague connu en outre pour avoir réalisé des longs métrages comme "Le Diamant du Nil" et "Cat's Eye". Même si le film est certes moins connu auprès du grand public que celui de John Carpenter, il n'en reste pas moins que "Cujo" est un habile huis clos à la tension continue et au suspense qui monte crescendo.

En ce qui concerne le respect de l'adaptation de l'oeuvre originelle à l'écran, difficile à dire car je ne l'ai pas lu... Néanmoins, je peux juste vous affirmer que la fin est différente. De mon côté, je préfère celle du film... Parlons un peu du scénario, le rythme est assez inégal avec quelques séquences un peu trop longues mais qui sont vite oubliées durant les attaques du chien. D'ailleurs, le travail effectué sur les maquillages et le dressage de l'animal sont des plus réussis. Après, en ce qui concerne le côté horreur et l'ambiance effrayante, étant donné qu'il s'agit juste d'un chien qui a la rage, ce n'est pas forcément des plus terrifiants. Néanmoins, on s'attache rapidement à la mère de famille et à son enfant que l'on finit par rester scotcher devant notre écran pour savoir comment tout cela va finir...

D'ailleurs, au casting, on notera les présences de Dee Wallace ("E.T. l'extra-terrestre"...) et le jeune Danny Pintauro ("Madame est servie"...). L'interprétation de ce dernier est certes convaincante malgré son jeune âge mais ses cris répétitifs pourraient en agacer certains... Nous avons aussi Daniel Hugh Kelly ("Mischief Night"...), Ed Lauter ("Le Nombre 23"...) et Billy Jayne ("Parker Lewis ne perd jamais"...).

Bref, "Cujo" n'est peut être pas le plus réussi des films inspirés d'un roman de Stephen King mais il réserve quand même quelques scènes d'attaques réussies et un suspense haletant.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire