Critique série
Publié le 16/04/2018 à 13h26 par Grégory
Call the Midwife - Saison 4
7 /10

East End, Londres, 1957. Sage-femme fraîchement diplômée, la jeune Jenny Lee s'apprête à entrer dans la vie active. Mais en lieu et place de l'hôpital où elle croit avoir été embauchée, c'est un couvent qui l'attend : Nonnatus House. Elle va y découvrir l'âpre réalité d'un quartier défavorisé mais aussi faire la connaissance de femmes qui sont de véritables héroïnes...

Créée par Heidi Thomas en 2012, la série britannique "Call the Midwife" entame sa quatrième saison avec huit nouveaux épisodes d'une cinquantaine de minutes. S'inspirant du livre autobiographique écrit par Jennifer Worth, les premières saisons suivaient les aventures d'une jeune sage-femme Jenny Lee, interprétée par Jessica Raine, dans les quartiers pauvres de Londres après la Seconde Guerre mondiale. Après son surprenant départ à la fin de la saison 3, les scénaristes ont dû miser sur le reste du casting ainsi que sur l'apparition de nouveaux visages pour combler le manque de l'actrice principale qui était vraiment le pilier du groupe. Es-ce vraiment suffisant ? Il faut dire sincèrement que la série a perdu un peu de son charme sans son personnage central mais néanmoins, grâce à de nouveaux épisodes toujours aussi bien écrits ou les émotions font la part belle à des histoires captivantes qui allient l'univers médical à celui de la religion, cette nouvelle saison reste des plus divertissantes.

Tout comme les saisons précédentes (et ce qui fait aussi le succès de la série), la production a apporté un soin tout particulier à reproduire l'époque du Londres suivant la seconde guerre mondiale. Il est vraiment surprenant de noter que rien n'a été laissé au hasard, chaque détail visible sur la caméra a été soigneusement pris en compte. Les voitures, l'évolution des vêtements (également les uniformes des sages-femmes), les coiffures, le mobilier et même la nourriture (comme le paquet de céréales au petit-déjeuner...), bref, l'équipe technique continue de faire un travail excellent et méticuleux.

Pour le casting, nous retrouvons Judy Parfitt dans le rôle de s½ur Monica-Joane, Cliff Parisi dans celui de Fred Buckle mais aussi quelques apparitions de Miranda Hart qui aurait mérité qu'on la voit plus souvent à l'écran. Pour les nouveaux visages, on notera, entre autres, les présences de Linda Bassett et Charlotte Ritchie. En ce qui concerne leurs performances devant la caméra, elles restent, sans conteste, très convaincantes.

Bref, une quatrième saison pour "Call the Midwife" très aboutie malgré l'absence de son personnage principal avec des histoires émouvantes et passionnantes sur le courage et la volonté sans limite de femmes hors du commun.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire