Critique film
Publié le 29/05/2018 à 15h18 par Floriane
Normandie Nue
6 /10

Au Mêle sur Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard, le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village… Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

Après la Floride ("Floride") et les appartements bourgeois parisiens ("Les Femmes du 6ème étage"), le réalisateur Philippe Le Guay pose sa caméra dans le petit village de Normandie, Mêle sur Sarthe.

Avec ce pitch de départ improbable (des normands "obligés" de se déshabiller pour sauver leur village), le cinéaste français retrouve son thème de prédilection : le choc des cultures. Pour "Normandie Nue" Le Guay fait se rencontrer l'excentricité du monde de l'art contemporain au traditionnaliste des villageois normands. Il en découle des situations comiques où le réalisateur se moque (gentiment) autant de la froideur du photographe (Toby Jones), que de la pudeur et méfiance de certaines personnes du village, mais aussi du "bobo" parisien venu vivre à la campagne.

Comme pour "Les Femmes du 6ème étage" qui glissait un message sur l'immigration espagnole, "Normandie Nue" contient un côté engagé fort. Alors que la situation des agriculteurs français va de plus en plus mal, Le Guay évoque la crise des éleveurs et autres exploitants de la terre dû à l'importation de produits de l'étranger, la baisse du prix du lait, les pesticides, etc.

Mais avec "Normandie Nue" Philippe Le Guay dresse surtout des portraits de personnages imparfaits, mais touchants. Que ça soit les éleveurs querelleurs Eugène (Philippe Rebbot) et Maurice (Patrick d'Assumçao), le parisien Thierry (François-Xavier Demaison) ou encore le jeune Vincent (Arthur Dupont), ils ont tous un côté attachant malgré leurs défauts.

Et pour mener tout ce petit monde, on retrouve François Cluzet en maire honnête et généreux. L'acteur français est une fois de plus excellent dans le rôle de ce leader qui a bien du mal à concilier vie privée et engagement social.

Avec "Normandie Nue" Philippe Le Guay nous offre un film attachant comme il en a le secret.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire