Critique film
Publié le 05/10/2018 à 19h20 par Kévin Aubin
Voyez Comme on Danse
8 /10

Voyez comme ils dansent… Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence. Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père. La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant. Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition. Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal. Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi. Loïc, fils aîné de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça. Sans oublier un absent toujours très présent…

Michel Blanc se fait connaître avec la troupe du Splendid. Ensemble, ils jouent avec succès des sketches de café-théâtre et des pièces qu'ils écrivent eux-mêmes. La comédie Les Bronzés lui apporte son premier rôle marquant au cinéma et atteint ainsi la notoriété. Il travaille avec Patrice Leconte qui le met en scène et en 1984 il réalise son premier film avec Marche à l'ombre. Il continue à jouer dans de nombreux films principalement des comédies mais n'oublie pas la réalisation avec pas moins de trois films en 10 ans.

En 2018, il revient avec Voyez comme on danse, suite d'Embrassez qui vous voudrez sorti 16 ans auparavant. Le réalisateur réuni une grande partie de l'équipe du premier opus pour nous conter la suite de leurs aventures amoureuses et familiales. Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette suite est aussi réjouissante. En suivant, tel un film choral, la vie de plusieurs personnages plus ou moins liés par quelque chose, le spectateur vit une aventure du quotidien menée tambour battant. Dès les premières minutes, le film donne le ton avec un humour pince-sans-rire qui sera omniprésent tout du long. L'effet comique des nombreuses situations est notamment rendu possible grâce à des dialogues finement écrits entre quiproquos joutes verbales en tous genres. Il est donc impossible de ne pas rire aux éclats et ça fait un bien fou. Les rebondissements ne manquent pas et s'enchaînent à un rythme soutenu où le spectateur est pris à partie dans le quotidien de chacun des personnages. Des personnages bien identifiables qui nous font vivre le temps d'un instant les aléas de la vie pour le meilleur et pour le rire. Et même si l'histoire en elle-même peut paraître déjà-vue, elle n'en demeure pas moins accrocheuse et divertit efficacement. Une comédie sans prise de tête où l'on passe un bon petit moment de cinéma.

Michel Blanc prouve une nouvelle fois qu'il tout aussi bon derrière la caméra et signe une réalisation juste et maîtrisée. La mise en scène profite aux acteurs et embarque le spectateur dans ces folles aventures, les décors sont de bonne facture, la photographie très naturelles s'accorde parfaitement avec le quotidien des situations et la bande-son est plaisante à écouter.

Le film est porté par un casting incroyable avec des acteurs excellents. On prend plaisir à retrouver certains acteurs du premier volet et à voir de nouvelles têtes arriver. Chacun est au top de sa forme et sa façon tire son épingle du jeu dans des situations hilarantes.

Pour sa nouvelle réalisation, Michel Blanc signe une comédie efficace où l'humour est de mise avec du rire garanti. On prend un plaisir fou à voir jouer autant d'acteurs impliqués à l'énergie communicative.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire