Critique film
Publié le 30/05/2018 à 14h12 par Kévin Aubin
Taxi 5
7 /10

Sylvain Marot, super flic parisien et pilote d’exception, est muté contre son gré à la Police Municipale de Marseille. L’ex-commissaire Gibert, devenu Maire de la ville et au plus bas dans les sondages, va alors lui confier la mission de stopper le redoutable "Gang des Italiens", qui écume des bijouteries à l’aide de puissantes Ferrari. Mais pour y parvenir, Marot n’aura pas d’autre choix que de collaborer avec le petit-neveu du célèbre Daniel, Eddy Maklouf, le pire chauffeur VTC de Marseille, mais le seul à pouvoir récupérer le légendaire TAXI blanc.

Franck Gastambide découvre le milieu du cinéma en tant que dresseur de chiens sur le tournage des Rivières Pourpres. Fort de cette expérience, il se forme auprès d'un spécialiste et travaille notamment sur Le Pacte des loups. Par la suite, il rejoint le collectif Kourtjramé où il rencontre ses futures kaira : Medi Sadoun et Jib Pocthier. Avec eux il développe le concept du Kaïra Shopping remarqué sur CanalPlus durant trois saisons. En 2012, Franck Gastambide passe pour la première fois derrière la caméra pour porter Les Kaïra sur grand écran. Ce premier long remarqué, il croule sous les propositions et entame une carrière d'acteur en jouant dans quelques films allant de la comédie au drame. En parallèle, il met en scène son second film, Pattaya, comédie déjantée réalisant un joli score au box-office.

En 2018, il signe Taxi 5, nouvel opus de la franchise à succès produite par Luc Besson. 11 après le quatrième volet, Franck Gastambide est aux manettes du nouveau volet de la franchise Taxi et impose son style. L'objectif n'étant pas de faire une énième redite mais de relancer la franchise pour une potentielle nouvelle saga si le succès est au rendez-vous. Il faut faire abstraction des précédents opus et se dire que ce film est fait pour la nouvelle génération qui n'a pas connue les anciens films de la saga. D'emblée le ton est donné avec un humour bien appuyé qui prend le pas tout le long du film au détriment de l'histoire simpliste au possible. Un humour assez gras, potache et régressif qui ne plaira peut-être pas à tout le monde. Mais qu'importe, le réalisateur fait ce qu'il aime quitte à déplaire et à en laisser plus d'uns sur le bas côté de la route. Quoiqu'il en soit le divertissement est garanti avec son lot de rebondissements pas toujours très fins mais appréciables et de l'action bien orchestrée. Même si l'on peut reprocher que l'action ne soit pas plus présente et que le fameux TAXI ne soit pas plus mis en avant dans les courses poursuites. Les dialogues sont bas de plafond et les gags ne font pas toujours mouches mais ramenés à l'ensemble du film ils s'y inscrivent plutôt bien. Il ne faut donc pas s'attendre à un renouveau exceptionnel de la franchise mais c'était à prévoir et la seule importance est que l'on passe un bon moment sans prise de tête et c'est bien tout ce que l'on demande.

Franck Gastambide impose son style également dans sa réalisation. La mise en scène est rythmée et efficace, les décors de la cité phocéenne sont de bonne facture, la photographie aux lumières naturelles notamment avec des couleurs chaudes respire le soleil et la bande-son envoie du sons qui donnent envie de s'ambiancer. Une réalisation énergique qui pour passer la cinquième est nécessaire pour embarquer les spectateurs.

Franck Gastambide est également devant la caméra et le moins que l'on puisse dire est qu'il prend du plaisir à jouer. On sent une réelle envie de l'acteur/réalisateur d'imposer son style avec son personnage auquel on s'attache un petit peu. Pour l'accompagner, Malik Bentalha en fait des tonnes comme à son habitude mais étonnement cela fonctionne. Il mène la danse pendant le film sans jamais faiblir et arrive même à voler la vedette à Gastambide. On retrouve le fameux Bernard Farcy dans le rôle de Gilbert qu'on ne présente plus. Quel plaisir de le revoir dans un rôle où il s'amuse et qui lui colle à la peau. N'oublions pas la pléiade de rôles secondaires confiés à des acteurs plus ou moins connus du public où chacun donne tout ce qu'il a pour tenter de convaincre. Un casting qui ne fera pas oublier l'ancien mais qui convient pour ce que veut proposer Gastambide.

Pour sa nouvelle réalisation, Franck Gastambide signe un nouvel opus de la franchise Taxi à prendre pour ce qu'il est, à savoir un divertissement léger sans enjeu qui veut faire passer un bon moment à ses spectateurs en appuyant sur un humour régressif omniprésent. La nouvelle génération y trouvera certainement son compte et l'ancienne génération y verra un petit plaisir coupable de refaire un tour en compagnie du fameux TAXI.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire