Critique film
Publié le 24/05/2018 à 16h05 par Kévin Aubin
Le Crime de l'Orient-Express
9,5 /10

Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.

Kenneth Branagh rejoint à 23 ans la Royal Shakespeare Company (R.S.C.) où il triomphe grâce au rôle d'Henri V. Après quelques essais infructueux dans des téléfilms, il obtient en 1985 un premier rôle dans Coming Through. En 1987, il quitte la R.S.C. et fonde sa propre compagnie, Renaissance. Ses productions remportent un certain succès et lui permettent d'adapter, de mettre en scène et d'interpréter au cinéma en 1989 Henry V. Au début des années 90, Kenneth Branagh alterne représentations théâtrales et réalisations cinématographiques. Jouant dans des rôles de genre différent, il s'essaye également à la télévision dans la série Les Enquêtes de l'inspecteur Wallander. Fort de ses nombreuses réalisations, il porte à l'écran Thor, remet au goût du jour le héros des romans de Tom Clancy et Cendrillon, adaptation live du classique de Disney.

En 2017, il revient avec une relecture d'un des plus célèbres romans d'Agatha Christie paru en 1934, Le Crime de l'Orient-Express. Même si l'histoire est déjà connue de tous, cette nouvelle adaptation permet à la nouvelle génération de la découvrir et à ceux qui la connaissent déjà de la réapprécier. Telle une tragédie shakespearienne, dont seul Kenneth Branagh a le secret, le film embarque son spectateur à bord de l'Orient-Express pour une enquête minutieuse dont on ne perd pas une miette. Le réalisateur a cette facilité à capter l'attention de son auditoire dès les premières minutes, et de laisser faire l'histoire, rondement bien menée, faire le reste. Une histoire palpable, sous tension, et qui réserve son lot de rebondissements. Branagh arrive à saisir tous les moments clés de l'histoire, et se délecte de chacun d'eux pour le plus grand plaisir des spectateurs. Enfermés avec les protagonistes, les spectateurs n'ont d'autre choix, telle une partie de Cluedo, de participer à l'enquête d'Hercule Poirot. S'en suivent des dialogues hachés menu délectables, un jeu de faux-semblants appréciable, des situations millimétrées et toujours bien pensées où la finesse et l'élégance est de mise. Le rythme du film est impeccable avec sa lenteur assumée et nécessaire. Et le mélange drame/suspense/humour est d'une parfaite maîtrise. L'ensemble du film est très respectueux du matériau d'origine et fait écho aux anciens films du genre. Celui d'un temps où faire des films était avant tout un Art.

Une œuvre magnifiée par la caméra de Kenneth Branagh filmée en 65 mm. La mise en scène très stylisée nous transporte dans le film, les décors bien que reconstitués en studio sont limités à l'utilisation des fonds verts et rendre l'ensemble du film aussi authentique que possible, la photographie esthétisée offre une incroyable netteté avec des couleurs riches et colorées, et la bande-son à l'ancienne est sublime. Une réalisation à la hauteur de l'œuvre littéraire portée une nouvelle fois sur grand écran.

Kenneth Branagh est également devant la caméra et se glisse dans la peau du célèbre détective belge Hercule Poirot. Aussi méticuleux que son personnage, l'acteur/réalisateur livre une performance exceptionnelle. Un rôle qui lui sied à merveille où chaque détail compte avec un soin tout particulier apporté à sa moustache. Elle fait forte impression et en tant que spectateur on se délecte de celle-ci et du personnage dans son ensemble. Face à lui, un casting quatre étoiles avec une pléiade d'acteurs tous excellents. Chacun apporte sa touche personnelle et sa personnalité bien à lui. Ils tirent leur épingle du jeu et tirent profit de chacune de leurs apparitions. De belles compositions d'acteurs qui montrent toute l'étendue de ces talents qu'on ne présente plus pour la plupart.

Pour sa nouvelle réalisation, Kenneth Branagh livre une très belle adaptation du roman d'Agatha Christie. Le 7e Art retrouve ici toutes ses lettres de noblesse. Un film tourné par un homme qui respecte son Art et celui de son Auteure. Servi par un casting hallucinant avec des acteurs impeccables et un Kenneth Branagh habité par son personnage, le célèbre Hercule Poirot.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire