Critique film
Publié le 30/05/2018 à 12h44 par Floriane
L'Epreuve d'Amour
6 /10

Le monde s’écroule pour Marielle le jour où elle surprend son mari Paul vêtu avec l’une de ses robes. Depuis presque 20 ans qu’ils sont mariés, elle n’a rien soupçonné de son mal être. Lui est honteux et veut encore croire qu’il va pouvoir continuer à vivre dans la peau de cet homme qui le dégoûte... La brèche est ouverte et malgré ses efforts, il ne peut plus vivre cette mascarade. Et lorsqu’il va tenter de se suicider, sa femme comprend que sa vie à lui est plus importante pour elle que son apparence. Marielle est persuadée que l’amour qui les lie leur permettra de réinventer leur vie de couple.

Après le viol, l’homosexualité et le harcèlement au travail, la série de fictions s’attaquant à des sujets de société d’actualité lancée par France 2 se consacre à la transidentité avec le téléfilm "L’Epreuve d’amour".

Avec une séquence d’ouverture où nous découvrons Paul (Fred Testot) maquillé et habillé d’une robe à pois, le téléfilm réalisé par Arnaud Selignac rentre directement dans le vive du sujet. Celui de la souffrance de ces hommes et femmes nés avec un sexe qui n'est pas le leur. "L’Epreuve d’amour" évoque frontalement ce sujet malheureusement encore tabou.

A travers ce couple amoureux à la vie quasi parfaite selon le modèle de la société, le film soulève des questions pertinentes, notamment sur le désir, et s’attaque à certains préjugés liés à la transidentité.

"Je ne suis pas dans le bon corps. Ça fait des années que j’essaie d’être celui que vous voyez. Je n’en peux plus de mentir. Je ne suis pas Paul, je hais ce mec. Chaque fois que je le dois dans la glace, j’ai envie de le tuer." explique le personnage joué par Fred Testot à sa femme (Marie-Josée Croze). Grâce à ses dialogues et situations écrits avec justesse par Julie Jezquel "L’Epreuve d’amour" traite son son sujet de manière touchante tout en évitant les clichés habituels de ce genre de récit.

Porté par l’interprétation tout en délicatesse de Fred Testot "L’Epreuve d’amour" brasse de nombreux (trop ?) sujets importants peut-être un peu trop rapidement pour convaincre pleinement. Mais le message sur l’acceptation de l’emporte sur ces petits défauts.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire