Critique film
Publié le 16/01/2019 à 10h38 par Grégory
Jesús : Petit Criminel
6,5 /10

Depuis la mort de sa mère, Jesús, 18 ans, vit avec son père souvent absent dans un petit appartement du centre-ville de Santiago. Il aime dessiner des mangas et danse dans un groupe à la façon des pop-stars coréennes. Depuis peu, il ne va plus à l'école et préfère traîner le soir dans les parcs avec son groupe de copains. Il séduit les filles mais aussi les garçons, ce qu'il est obligé de cacher. Lors d'une nuit d'excès, Jesús perd le contrôle.

En compétition dans de nombreux festivals dont celui du Festival du Film International San Sebastian, "Jesús : Petit Criminel" est un long métrage dramatique réalisé par le cinéaste chilien Fernando Guzzoni qui raconte le quotidien mouvementé d'un jeune adolescent un peu paumé et délaissé par son père jusqu'à sa descente en enfer...

Avec une ambiance assez sombre et des scènes dénudées frontales et crues, le scénario mise sur une plongée viscérale et réaliste dans la vie d'un jeune adolescent où le spectateur suit ce personnage évoluer au fur et à mesure du film. Nous apprenons ainsi à le connaître, à découvrir sa vie, ses amis, ses passions, ses relations sexuelles ou encore ses sentiments. Jusqu'où jour où tout va basculer... On s'attache ainsi rapidement à ce jeune garçon et le besoin de savoir comment tout cela va se terminer pour lui finit par nous tenir en haleine jusqu'à la fin.

Au niveau du casting, on retiendra l'interprétation plus que remarquable de Nicolás Durán qui, malgré sa faible expérience devant la caméra, nous livre une brillante prestation pour un rôle pas toujours facile à interpréter pour un jeune acteur en herbe... Néanmoins, il effectue du très bon travail et le reste du casting est aussi fort convaincant.

Bref, "Jesús : Petit Criminel" est un film dramatique poignant et violent sur la jeunesse chilienne interprété avec talent par le jeune Nicolás Durán.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire