Critique film
Publié le 13/07/2018 à 12h36 par Kévin Aubin
Je Vais Mieux
6,5 /10

Un quinquagénaire est victime d’un mal de dos fulgurant. Tous les médecins, les radiologues et les ostéopathes du monde ne peuvent rien pour lui : la racine de son mal est psychologique. Mais de son travail, de sa femme ou de sa famille, que doit-il changer pour aller mieux ?

Jean-Pierre Améris est diplômé de l'IDHEC et met en scène son premier long-métrage en 1992, Le Bateau de mariage, qui est sélectionné dans plusieurs festivals internationaux et obtient plusieurs prix. Il alterne en suite entre fictions et documentaires. Il adapte également des romans tels que Je m'appelle Elisabeth et L'Homme qui rit.

En 2018, il signe la comédie Je vais mieux, adapté du roman du même nom de David Foenkinos. Habitué aux personnages qui ne payent pas de mine et qui tentent de réagir en surmontant leurs problèmes, le réalisateur porte dans son film un homme ordinaire soumis à un mal de dos dont il va chercher à se défaire. Bien évidemment, le film aurait pu virer dans le comique facile mais c'est mal connaître le réalisateur qui préfère la "dramédie" en essayant de toucher la corde sensible des spectateurs. On s'identifie très facilement à cet homme souffrant du mal le plus commun et qui plus est le film rentre tout de suite dans le vif du sujet sur un ton grinçant en déroulant ses problèmes. Ainsi, cela permet aux spectateurs de se retrouver confronter à des situations de vie communes à bien des égards où se mêle un humour léger pince-sans-rire et une petite touche d'émotion. Et le rythme du film va crescendo où Laurent va prendre sa revanche aussi bien sur le plan professionnel que sentimental. Là les scènes sont plus incisives et expéditives avec toujours un équilibre entre drame et comédie. Si dans l'ensemble le film fonctionne bien et se regarde sans déplaisir, on peut regretter certaines facilités scénaristiques et des enjeux pas toujours présents. Peut-être que le film est trop simple voire trop facile dans ce qu'il raconte et au final on passe un bon petit moment sans plus. Il manque ce petit je ne sais quoi pour venir dynamiser tout le métrage.

Jean-Pierre Améris derrière sa caméra est comme son film un peu trop sage. La mise en scène est classique mais efficace, les décors contrastés amènent une petite note décalée, la photographie s'accorde à être réaliste tout en apportant des couleurs qui dénotent avec l'ensemble et la bande-son profile des mélodies bien placées et agréables à l'oreille. Une réalisation convenable pour ce genre de film.

Eric Elmosnino fait étalage de son talent et livre une performance convaincante. Son jeu d'acteur est juste comme il faut comme à son habitude. Il joue simplement sans être trop incisif et c'est ce qu'on aime chez cet acteur. Il est l'homme de la situation pour ce rôle. Les seconds rôles sont plutôt bien pensés mais la courte durée du film fait qu'ils n'ont pas suffisamment de temps pour exprimer tout leur potentiel. Certains arrivent plus ou moins à faire mouche et ils s'inscrivent bien dans l'ensemble du film.

Pour sa nouvelle réalisation, Jean-Pierre Améris signe une comédie sympathique mais un peu trop sage et parfois lisse pour convaincre sur la durée. Les acteurs sont bons notamment Eric Elmosnino qui porte le film comme il se doit.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire