Critique film
Publié le 08/01/2018 à 19h33 par Floriane
Downsizing
6,5 /10

Pour lutter contre la surpopulation, des scientifiques mettent au point un processus permettant de réduire les humains à une taille d’environ 12 cm : le ‘downsizing’. Chacun réalise que réduire sa taille est surtout une bonne occasion d’augmenter de façon considérable son niveau de vie. Cette promesse d’un avenir meilleur décide Paul Safranek (Matt Damon) et sa femme (Kristen Wiig) à abandonner le stress de leur quotidien à Omaha (Nebraska), pour se lancer dans une aventure qui changera leur vie pour toujours.

Après le très intime "Nebraska" (Prix d'interprétation masculine cannois pour Bruce Dern en 2013), Alexandre Payne revient avec un film beaucoup plus ambitieux, "Downsizing". Ce film alliant discours écologique, science-fiction et comédie est le fruit de onze année de travail pour le réalisateur de "The Descendant".

Car "Downsizing" est un film complexe qui mélange les genres et évoque plusieurs thématiques. Pour explorer tous ses sujets, le cinéaste a fait le choix de diviser son récit en trois parties. La première où la comédie satirique se mêle avec délice à la science-fiction pose les bases de ses personnages, ainsi que de son concept. La seconde se déroule dans le monde miniature. Et bien que l'humour reste présent, le scénario s'enrichit d'un sous-texte politique et sociétal. La vision idyllique d'un monde meilleur s'effrite. Les inégalités de classes persistent. Alors que le film se dirige vers une critique de notre société, le scénario nous surprend en prenant une nouvelle direction avec cette love story improbable mais attachante et sincère. On regrettera que le scénario se perde un peu dans un dernier arc longuet et confus dans sa narration.

Et bien que le film repose sur le nom de Matt Damon. C'est la quasi-inconnue Hong Chau que l'on retient. Dès sa première apparition l'actrice d'origine vietnamienne vole l'affiche à la star hollywoodienne. Son personnage est vraiment le c½ur du film. On retiendra aussi Christophe Waltz avec ce rôle de trafiquant un peu particulier...

Avec "Downsizing", Alexander Payne signe un film d'anticipation grinçant sur notre société, mais traversé par une grande sensibilité.

  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire